Deux ou trois originalités de XaraLX

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
54
Mois de parution
juillet 2009


Résumé
Le précédent article (voir Linux Pratique n°52) affirmait que XaraLX se démarque de la concurrence par son ergonomie, sa rapidité et ses fonctions originales. Il est donc temps de le démontrer en mettant en œuvre les fonctions de fusion (blend) linéaire et sur courbe, d'affectation de formes aux tracés (stroke shapes / Pressure profil), de biseautage (bevel) d'objets vectoriels, de texte sur courbe et d'ombrage (shadow).

Entrée en matière

Le sujet de ce pas à pas est censé représenter une affichette publicitaire comme celles que l'on retrouve trop souvent dans sa boîte aux lettres. Elle concerne une entreprise de transport dont la raison sociale hypothétique, « Vite!!! », permet de recourir à un slogan paraphrasant Lucky Luke : « Transporte plus Vite!!! que son ombre », ce qui peut s'illustrer graphiquement, comme nous allons le voir.

Pour la réalisation, il sera supposé, d'une part, que le lecteur connaît les manipulations de base des programmes de dessin vectoriel et, d'autre part, que ledit lecteur aura pris connaissance des concepts de XaraLX par la lecture du précédent numéro de Linux Pratique. Nous allons donc exposer les différentes procédures à mettre en œuvre pour obtenir le résultat illustré par la figure 0, sans insister sur ce qui est supposé être connu.

Figure_0

Fig. 0 : Le résultat que l'on souhaite obtenir

Pour terminer cette entrée en matière : XaraLX est disponible...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite