Mais pourquoi se protéger ?

Magazine
Marque
Linux Essentiel
Numéro
37
Mois de parution
avril 2014


Résumé
Depuis longtemps, la question ne se pose plus. Pour certains, parler de protection des données personnelles sonne comme une évidence. Flegmatiques ou défaitistes, d'autres ont baissé les bras. « Je n'ai rien à cacher » ou encore « c'est trop tard » sont des réponses courantes à cette cruciale question : faut-il se protéger à tout prix ? Arrêtons-nous un moment et tentons d'y répondre. Réflexions.

Introduction

On ne peut pas encore parler d'un avant et après « l'affaire Edward Snowden et le scandale PRISM » [1], mais nous n'en sommes peut-être pas loin. Si jusque-là, vous aviez encore des doutes : « Comment ça ? Le gouvernement me surveille ? Moi ? Mais je n'ai rien fait ! », aujourd'hui ceci n'est plus permis. Oui, nous sommes surveillés, pauvres citoyens que nous sommes. Oui, nos données personnelles sont récupérées, compilées, stockées, et parfois (souvent ?) utilisées. Et ce, depuis des années. Mais que vous soyez livreur de pizza ou futur génie du mal, il est peut-être déjà trop tard pour penser à se protéger. Est-ce encore possible ? Mais surtout, pourquoi ? Nous ne ferons pas ici l'apologie d'une nécessaire paranoïa, mais nous tâcherons de nous poser les bonnes questions. Certaines sont banales « Pourquoi me surveiller si je n'ai rien à cacher ? » d'autres plus dérangeantes « À quoi sert de stocker toutes ces données me concernant ? »....

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite