Créer un calculateur de temps pour lave-linge

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
30
Mois de parution
juillet 2019
Domaines


Résumé
Avez-vous déjà remarqué que souvent, les choses les plus élémentaires semblent échapper à certaines industries ? Prenons l'exemple des lave-linges, tous proposent différents programmes de lavage et presque tous proposent une fonctionnalité de départ différé. Mais seuls de très rares modèles intègrent une horloge temps réel permettant de leur dire « je veux que la lessive soit finie pour 7 h 35 demain matin, débrouille-toi pour les calculs ». C'est donc à nous de trouver une solution élégante pour éviter de perdre du temps à faire de la gymnastique temporelle, tout en remplissant le tambour avec des chaussettes malodorantes...

lave_montage

Voici le montage final en phase de développement et parfaitement fonctionnel. Malgré la faible utilisation des broches de la carte Arduino, ceci donne toute de même une belle salade de câbles. Il me faudra trouver un boîtier bien propre pour tout réunir et éviter une catastrophe, une fois le tout correctement installé à proximité du lave-linge. C'est là une des rares occasions où je trouverai une imprimante 3D fort pratique...

Soyons clairs, ceci m’horripile au plus haut point. En acquérant un appareil électroménager frôlant les quelque 500 €, on est légitimement en droit d'attendre du constructeur qu'il daigne intégrer un composant à quelques centimes nous rendant la vie plus facile, au-delà des fonctionnalités d'essorage à 1400 tours (rpm), de la classe énergétique A+++ et des programmes de lavage, dont personne ne se sert jamais (ben oui, je suis un programmeur et un programmeur, un vrai, adapte son stock vestimentaire pour tout laver à 60 °C et...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Libérez votre CPU, utilisez l’accès direct mémoire : le DMA

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
36
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

L’article « Pilotez de manière optimale vos afficheurs LED » de Hackable Magazine no34 illustre la manière dont on doit envisager la programmation embarquée : ne pas faire maladroitement en software ce que le hardware prend en charge. Depuis bientôt 10 ans, les microcontrôleurs 32 bits proposent en standard un ou plusieurs contrôleurs DMA qui transfèrent des données entre mémoire et périphériques sans mobiliser le CPU, n’attendons donc pas pour les mettre au travail.

Contrôle de ventilation PC par Arduino

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
36
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Les configurations PC actuelles reposent autour de processeurs (CPU comme GPU) qui sont certes très puissants en termes de calcul, mais également très consommateurs en énergie. Or la quasi-totalité de cette énergie électrique sera finalement transformée en chaleur que la machine doit dissiper, souvent activement. Rien d'étonnant donc de voir dans ces ordinateurs des systèmes de refroidissement normalisés qui pourront être utilisés par ailleurs, à condition d'être judicieusement contrôlés...

Une carte pilote de LED RGB hackée en kit de développement FPGA à bas coût

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Dans cet article, nous allons vous proposer un Hack au sens noble du terme, qui consiste à détourner un produit de son usage prévu initialement pour en faire autre chose. Le produit en question est une carte de contrôle de panneaux de LED disponible pour 15 $ sur le site chinois de vente en ligne AliExpress. Il s’avère que la Colorlight 5A-75B est constituée d’un FPGA ECP5. Voilà qui peut faire un excellent kit de développement ECP5 à très bas coût.

Le module du moment : Décodeur DTMF

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

DTMF, pour dual-tone multi-frequency est un encodage où chaque symbole d'un alphabet de 16 correspond à un couple de deux fréquences audibles, parmi une collection de 8, utilisées de concert. Initialement créé pour la téléphonie fixe, ce système permet historiquement d'encoder les pressions sur les touches d'un téléphone (« 0 » à « 9 », « A » à « D », plus « * » et « # ») et de transmettre le signal correspondant sous forme de sons.