SCSI2SD ou comment remplacer un disque SCSI par une carte SD

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
25
Mois de parution
juillet 2018
Domaines


Résumé

Les supports de stockage magnéto-mécaniques et les équipements associés comme les cassettes, les disquettes et les disques durs ont une durée de vie limitée. Non seulement leur capacité de rétention de l'information se dégrade au fil du temps, mais ce sont également les parties mécaniques qui s'usent et finissent par lâcher. À cela s'ajoute, de plus, l'évolution de la technologie elle-même qui rend obsolètes ces supports et conduit à un arrêt de leur production et donc, inéluctablement, à leur raréfaction. Ainsi, simplement remplacer un disque dur dans une machine ancienne n'est souvent pas l'idée la plus judicieuse, ni la plus économique.


Nous nous intéresserons ici principalement aux disques durs et en particulier ceux utilisant une interface SCSI. Ceci nous place donc dans une tranche de temps vers la fin des années 80 et dans une catégorie de machines destinées à supporter un stockage interne performant. À cette époque et avec l'arrivée de l'IBM PC XT équipé d'un gigantesque disque dur de 10 Mo, la notion de standard informatique n'était pas celle que l'on connaît aujourd'hui.

L'XT et ses clones utilisaient une technologie et une interface pour les disques durs que beaucoup (dont moi) désignaient sous l'acronyme MFM. Il ne s'agissait en réalité absolument pas d'un standard, mais d'un système d'encodage des données (Modified Frequency Modulation), également utilisé pour les disquettes. Le fait est que le « modèle » IBM utilisait un disque et une interface développés par Seagate (alors Shugart Technology) appelé ST-412, qui utilisait précisément cette technologie, et le terme s'est...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Programmation avec le 6502 : les sprites de la NES, ou comment coder le jeu Pac-Man

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
36
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Dans le précédent article, nous avons commencé à nous familiariser avec la partie graphique de la console NES (Nintendo Entertainment System). Aujourd’hui, nous allons réaliser un véritable jeu, ou du moins nous allons suffisamment le débuter pour qu’il commence à être intéressant.

MiSTer : La solution rétro ultime ?

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Imaginez, un matériel unique capable de simuler fidèlement n'importe quel ordinateur, console et borne d'arcade rétro, sans émulation et vous donnant accès à une collection presque infinie de programmes, de démos et de jeux. Le tout compatible avec du matériel moderne (HDMI, USB, etc.), activement développé et accessible pour un budget raisonnable (mais pas économique pour autant). Cette solution existe, c'est MiSTer !

Programmation avec le 6502 : découverte de la NES

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
34
Mois de parution
juillet 2020
Domaines
Résumé

Dans les articles précédents, nous avons étudié de près le langage d'assemblage du microprocesseur 6502. Et même si j'ai essayé d'étayer le tout avec beaucoup d'exemples, tout cela est resté très théorique. Aujourd'hui, nous allons vraiment passer à la pratique en réalisant des programmes graphiques pouvant s'exécuter sur une véritable console NES ou sur un émulateur.

Programmation avec le 6502 : trigonométrons !

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
33
Mois de parution
avril 2020
Domaines
Résumé

Lors du précédent article, nous avons parcouru les différents modes d'adressage du 6502, ce qui nous a permis d'élaborer quelques algorithmes simples, notamment pour réaliser des additions ou soustractions sur des nombres entiers de plus de 8 bits et même, des multiplications. Aujourd'hui, nous allons continuer dans cette voie en nous intéressant à la division et même aux nombres décimaux (à virgule), ce qui nous permettra de mettre un pied dans le monde effrayant de la trigonométrie !

Faites dialoguer une carte Arduino avec un vieux Commodore 64

Magazine
Marque
Contenu Premium
Domaines
Résumé

Il y a des jours où il nous arrive des idées saugrenues mais où, plutôt que de les chasser rapidement de notre esprit, on fonce tête baissée pour les mettre en œuvre. Le jour où je me suis mis en tête de connecter un Commodore 64 à une carte Arduino pour les faire communiquer était un de ceux-là. Pire encore, hors de question de faire cela en BASIC. Si c'est du C côté Arduino, ce sera aussi du C côté Commodore 64 !