Les articles de Hackable N°20

Image promotionnelle
Créez une lampe lunaire : en route !
Article mis en avant

Créez une lampe lunaire : en route !

Dans l'article précédent, nous avons récupéré et réutilisé un morceau de code permettant de faire tous les calculs importants et avons réglé le problème lié au manque de précision dans ces derniers. Nous sommes maintenant prêts pour mettre tout cela en œuvre, utiliser les fonctions à notre disposition et terminer par la construction de notre lune personnelle lumineuse.
L'électronique de loisir est un hobby souvent relativement peu coûteux, en particulier lorsqu'on achète des composants, des modules et des accessoires sur des sites de discount ou d'enchères en ligne. Il n'en reste pas moins qu'il n'y a pas de petites économies et que tantôt, un peu d'huile de coude ne fait pas de mal. Si, en plus, cela permet d'avoir un gros stock pour les années à venir et que le résultat est bien plus pratique, on gagne sur tous les tableaux...
On peut s'intéresser à la lune pour de nombreuses raisons, de la plus raisonnable à la plus farfelue, mais quelle qu'elle soit il faut avouer que ce satellite naturel de la Terre est du plus bel effet dans le ciel. Pourquoi donc alors le laisser à sa place et ne pas le rapporter chez vous, dans votre chambre ou dans votre salon ? Les budgets spatiaux n'étant pas dans les plages utilisables pour le magazine, nous allons nous contenter de reproduire l'astre avec la plus grande précision possible.
La petite carte Piglow de chez  Pimoroni [1] embarque 18 LEDs de couleurs pilotables individuellement. Elle peut être utilisée pour réaliser une ambiance lumineuse autour de votre Raspberry Pi, mais aussi pour vous donner visuellement des informations sur votre système. Ainsi, dans cet article nous allons la mettre en œuvre pour notifier la charge CPU globale de votre framboise sur Raspbian et Recalbox.
Les modules d’extension pour notre framboise préférée sont de plus en plus nombreux : carte son, carte de puissance pour moteur pas à pas, contrôleur de lumière et d’effets spéciaux, contrôles arcade, cartes relais, écran TFT, etc. Nous allons ici nous intéresser à un module qui embarque une matrice 8x8 de leds RGB ainsi que des capteurs environnementaux : la carte Sense HAT .Voyons comment la mettre en œuvre.
Un PC, un Mac, une carte Raspberry Pi, un Arduino... tout ceci paraît tellement simple de nos jours. Quelques clics, quelques commandes ou quelques lignes de code et voilà la chose s'anime gaiement selon notre bon plaisir. En réalité, cette simplicité n'existe pas et n'est que le résultat d'une dissimulation de la complexité qui, elle, a toujours été présente dans ce domaine, depuis ces toutes premières heures et n'a jamais disparue. Renouer avec cette savoureuse complexité, cette technicité historique, est justement le but de cet article et d'autres qui suivront à l'avenir.
Le domaine du hack rime souvent avec la nécessité de répondre à un besoin nouveau par le biais d’un bricolage rapide. Cette démarche nous conduit spontanément à explorer de nouveaux territoires, à nous immerger dans le monde des techniques électroniques au-delà de la réflexion initiale.Au départ, le cadre d’analyse s’articulait essentiellement autour de la détection de la mise en fonctionnement d’une pompe à l’aide d’un montage Arduino. Cependant, pour appréhender pleinement ce sujet, un détour s’est vite imposé vers la route de la (re-)découverte de certaines lois visitées lors de notre passage au lycée. Un monde inconnu demeurait face à moi : celui de la détection et de la mesure du courant. Cet article vous propose un panorama des techniques et composants permettant de détecter et mesurer les courants et tensions électriques.