Découvrez la NFC et les tags RFID : le gros minimum à savoir

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
10
Mois de parution
janvier 2016


Résumé

Cartes d'abonnement, tickets de parking, paiement sans contact, étiquettes de produits, antivols... Autant de domaines et d'applications où la communication sans contact prend chaque jour davantage de place et où se mélange joyeusement toute une collection de termes, parfois (souvent) utilisés à tort et à travers. Avant de nous lancer dans l'aventure, un passage obligé par la case « introduction » est totalement indispensable pour savoir exactement de quoi on parle !


Le mot « NFC » s'est depuis quelques années bien installé dans le langage courant, ainsi que « RFID ». Il est important en revanche de ne surtout pas tout mélanger, car il s'agit bien de deux choses distinctes même si technologiquement voisines et s'empruntant mutuellement certaines caractéristiques. Le but de cette introduction est de vous permettre de clairement distinguer quelles technologies sont désignées lorsqu'on évoque des termes comme NFC, RFID, ISO14443, NDEF, Mifare, NTAG... Le tout sans avoir à lire des centaines de pages de documentation ou spécifications de normes complexes.

1. La base : le RFID

Passons tout d'abord les fantasmes de type « les boîtes de raviolis RFID vont nous pister où qu'on aille » et penchons-nous surtout sur ce qu'est effectivement cette technologie. À la charge de chacun, ensuite, fort de connaissances techniques non imaginaires, d'avoir une réflexion personnelle et d'en tirer des conclusions concernant l'impact sur sa...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite