Utilisez différentes cartes avec Arduino 1.6.5

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
7
Mois de parution
juillet 2015
Domaines


Résumé
Arduino est un environnement de développement dédié aux cartes Arduino, mais il existe plusieurs déclinaisons de ce logiciel permettant d'utiliser des cartes autres que celles officiellement distribuées sous la marque Arduino. Jusqu'à l'arrivée de la version 1.6.4, l'utilisation d'autres cartes passait généralement par l'installation d'une copie modifiée de l'environnement. Mais tout ceci est en train de changer grâce au « Boards Manager »...

Précisons de suite que l'ensemble des projets clonant l'environnement Arduino n'a pas encore basculé sur le nouveau système de gestion des cartes et certains d'entre eux ne le feront sans doute jamais. Energia (rouge) ou Maple IDE (vert), par exemple, sont des environnements adaptés respectivement pour les plateformes Texas Instrument Launchpad (MSP430, MSP432, Tiva, C2000, Hercules) et Leaflabs Maple (STM32). Ces projets et plateformes sont sans doute trop « personnalisés » pour intégrer l'IDE Arduino officiel et/ou reposent sur une stratégie qui ne rend pas cela souhaitable (maintien d'un écosystème complet indépendant).

Cependant, un certain nombre de « dérivés » des cartes Arduino originales sont d'ores et déjà pris en charge. Le premier exemple qui vient naturellement à l'esprit est l'Arduino Due ainsi que les cartes Galileo et Edison d'Intel. Il faut savoir, en effet, que l'Arduino au sens premier du terme, sous la forme des cartes Uno, Mega, Leonardo, Nano,...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Une carte pilote de LED RGB hackée en kit de développement FPGA à bas coût

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Dans cet article, nous allons vous proposer un Hack au sens noble du terme, qui consiste à détourner un produit de son usage prévu initialement pour en faire autre chose. Le produit en question est une carte de contrôle de panneaux de LED disponible pour 15 $ sur le site chinois de vente en ligne AliExpress. Il s’avère que la Colorlight 5A-75B est constituée d’un FPGA ECP5. Voilà qui peut faire un excellent kit de développement ECP5 à très bas coût.

Simulation d’un ordinateur mécanique en scriptant sous FreeCAD

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

L’évolution du traitement du signal est une histoire fascinante largement déroulée par David Mindell dans ses divers ouvrages [1] et citations [2]. Partant de l’ordinateur mécanique avec ses rouages, poulies, bielles et crémaillères, le passage à l’électrique au début du 20ème siècle, puis à l’électronique intégrée avec l’avènement du transistor et des circuits intégrés (VLSI) nous ont fait oublier les stades initiaux qui ont amené à notre statut actuel d’ordinateurs infiniment puissants, précis et compacts. Alors que cette histoire semble s’accompagner du passage de l’analogique au numérique – de la manipulation de grandeurs continues en grandeurs discrètes avec son gain en stabilité et reproductibilité – il n’en est en fait rien : un boulier fournit déjà les bases du calcul discrétisé mécanique, tandis que [3] introduit les concepts du calcul mécanique avec les traitements numériques avant de passer aux traitements analogiques.

Le module du moment : Décodeur DTMF

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

DTMF, pour dual-tone multi-frequency est un encodage où chaque symbole d'un alphabet de 16 correspond à un couple de deux fréquences audibles, parmi une collection de 8, utilisées de concert. Initialement créé pour la téléphonie fixe, ce système permet historiquement d'encoder les pressions sur les touches d'un téléphone (« 0 » à « 9 », « A » à « D », plus « * » et « # ») et de transmettre le signal correspondant sous forme de sons.