Les bonnes leçons du passé ou la résurrection d'une NeXTstation Turbo

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
4
Mois de parution
janvier 2015
Domaines


Résumé

On ne se rend pas facilement compte de la vitesse à laquelle le temps passe. Pourtant les ordinateurs avec des volumes de mémoire et des espaces disques exprimés en mégaoctets ne sont pas si loin de nous. Même si aujourd'hui 1,44 Mo est le volume courant d'un gros fichier, fut un temps, c'était la taille d'un support de stockage complet. Disposer d'un disque dur de quelques 120 Mo était un luxe, 540 Mo un rêve. En ce temps, une machine faisait rêver de nombreux utilisateurs, car tout simplement inaccessible à leur budget : un NeXT.


20 ans après, une machine de la marque NeXT est toujours une légende, mais celle-ci est enfin accessible pour qui est prêt à y passer du temps, attendre le bon moment et y mettre le prix. En ce qui me concerne, posséder une telle machine a toujours été un rêve et c'est aujourd'hui une chose que je peux rayer sur la fameuse liste des « un jour je... ».

Pourquoi ces machines sont-elles passées de la production à la légende ? Ceci tient à leur histoire et à celle de celui qui a créé la marque : un certain Steve Jobs, un dirigeant sans doute aussi doué que tyrannique, mais ayant toujours su s'entourer de personnes qui étaient de véritables génies de la technologie. En résumé, Steve Jobs a créé avec Steve Wozniak (alias « le Woz ») la société Apple en 1976, dont les produits ont révolutionné le monde de l'informatique personnelle. L'Apple II succéda à l'Apple I, puis il y eut le rarissime Apple III, le Lisa et surtout le Macintosh. Et puis Steve Jobs...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Programmation avec le 6502 : découverte de la NES

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
34
Mois de parution
juillet 2020
Domaines
Résumé

Dans les articles précédents, nous avons étudié de près le langage d'assemblage du microprocesseur 6502. Et même si j'ai essayé d'étayer le tout avec beaucoup d'exemples, tout cela est resté très théorique. Aujourd'hui, nous allons vraiment passer à la pratique en réalisant des programmes graphiques pouvant s'exécuter sur une véritable console NES ou sur un émulateur.

Programmation avec le 6502 : trigonométrons !

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
33
Mois de parution
avril 2020
Domaines
Résumé

Lors du précédent article, nous avons parcouru les différents modes d'adressage du 6502, ce qui nous a permis d'élaborer quelques algorithmes simples, notamment pour réaliser des additions ou soustractions sur des nombres entiers de plus de 8 bits et même, des multiplications. Aujourd'hui, nous allons continuer dans cette voie en nous intéressant à la division et même aux nombres décimaux (à virgule), ce qui nous permettra de mettre un pied dans le monde effrayant de la trigonométrie !

Programmation avec le 6502 : adressage et mathématiques

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
32
Mois de parution
janvier 2020
Domaines
Résumé

L'article précédent était assez pessimiste et peut-être même un peu rébarbatif, avec cette liste des instructions du 6502. On était arrivé à la conclusion que les possibilités de ce processeur étaient finalement assez limitées : opérations seulement sur 8 bits, pas de multiplications ni de divisions, pas de nombre à virgule, très très peu de registres utilisables (A, X et Y).

Faites dialoguer une carte Arduino avec un vieux Commodore 64

Magazine
Marque
Contenu Premium
Domaines
Résumé

Il y a des jours où il nous arrive des idées saugrenues mais où, plutôt que de les chasser rapidement de notre esprit, on fonce tête baissée pour les mettre en œuvre. Le jour où je me suis mis en tête de connecter un Commodore 64 à une carte Arduino pour les faire communiquer était un de ceux-là. Pire encore, hors de question de faire cela en BASIC. Si c'est du C côté Arduino, ce sera aussi du C côté Commodore 64 !

Programmation avec le 6502

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
31
Mois de parution
octobre 2019
Domaines
Résumé

Il y a quelques années, les musiques des années 70 et 80 sont revenues à la mode. Puis, cela a été le tour du rétrogaming. Et voici venu le temps du rétrocomputing. Créer de petits programmes ou même des jeux à l’ancienne, tout en assembleur sur de très vieilles machines 8 bits n’est pas si complexe que ça. C’est d’ailleurs le but de cette série, qui s’intéresse à la mise en œuvre d’un des tout premiers microprocesseurs.