Alimentation de laboratoire

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
4
Mois de parution
janvier 2015
Spécialités


Résumé
Alimenter un montage, une carte ou un nano-ordinateur passe généralement par l'utilisation d'un bloc d'alimentation tel qu'il en existe pour les smartphones ou d'autres équipements électroniques destinés aux utilisateurs finaux. Cependant, lorsqu'on décide d'expérimenter, il devient rapidement nécessaire d'avoir accès à une source d'alimentation plus contrôlable aussi bien en tension qu'en courant.

Le terme « alimentation » couvre un large panel d'équipements et de composants. Il définit généralement un « machin » qui alimente quelque chose en courant (on entend même malheureusement le terme « chargeur » maladroitement utilisé à la place). Votre PC, par exemple, contient une alimentation sous la forme d'un bloc distinct connecté aux 230V (secteur) et transformant le courant et les tensions de manière à fournir toute une gamme de sorties alimentant la carte mère et les composants de la machine (disques durs, lecteurs, etc.). Un peu plus évolué qu'un simple bloc d'alimentation de smartphone fournissant généralement un courant continu de quelques centaines d'ampères en 5 volts, une telle alimentation de PC propose +5V, -5V, +12V, -12V et +3,3V avec diverses limites de courant (souvent entre 30 A et 500 mA).

L'alimentation de PC est « un cran au-dessus » du simple bloc d'alimentation tant en termes de tension, de courant, de puissance et de technicité...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Transformez la Nintendo Game & Watch en plateforme de développement

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
38
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Fin 2020 et pour le 35e anniversaire de la franchise Mario, Nintendo se laissa aller à un brin de nostalgie en lançant la Game & Watch Super Mario Bros. Cette console de poche vendue pour quelque 40 € et inspirée des jeux électroniques des années 80 et 90 renferme bien plus de choses intéressantes que les simples pérégrinations d'un plombier italien. Il s'agit en réalité d'un système ARM Cortex-M7 émulant une NES et donc d'un séduisant ensemble permettant de développer ses propres codes...

Raspberry Pi Pico : personnaliser les informations binaires des firmwares

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
38
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

La carte Pico et son microcontrôleur RP2040 apportent des innovations très intéressantes en termes de fonctionnalités, comme par exemple les instances PIO permettant l'ajout de nouveaux périphériques au cœur même de la puce. Mais ces idées et concepts s'étendent également à l'aspect purement logiciel et au système de construction de binaires et de firmwares. Savez-vous, par exemple, qu'il vous est possible d'embarquer des méta-informations au sein même de vos exécutables placés en flash ? Faisons donc ensemble un petit tour de ces fonctionnalités...

Un capteur de couleurs maison

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
38
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

L’article précédent nous a permis d’apprivoiser à la fois la Maple Mini et la LDR, aboutissant à un croquis destiné à les utiliser comme un petit luxmètre. Partons de ces bonnes bases pour concevoir un capteur de couleurs !

Développez pour la Nintendo Game & Watch

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
38
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Dans un précédent article, nous avons fait connaissance avec la console Game & Watch, produite par Nintendo à l'occasion des 35 ans de Mario. Grâce au travail de brillants développeurs, nous avons pu procéder à une sauvegarde complète du firmware de la console afin de basculer, en toute sécurité, le microcontrôleur STM32H7B0 dans un mode nous permettant de développer sereinement. Il est temps maintenant de faire connaissance avec l'environnement de développement et les spécificités du matériel pour produire un code « maison », plus évolué que la simple démonstration de base.

Pico : Accéder aux informations binaires depuis votre code

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
38
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Le SDK de la Raspberry Pi Pico embarque par défaut des informations dans les firmwares comme la date de construction, la version du SDK utilisée, le nom du projet, etc. Il est également possible de personnaliser certaines d'entre elles afin d'ajouter une description sommaire, une version ou une URL de référence, tout ceci étant consultable facilement dans le fichier binaire issue de la compilation, mais également directement depuis la carte avec l'utilitaire Picotool. Voyons comment accéder à ces mêmes informations depuis le code s'exécutant sur le microcontrôleur RP2010...