Les articles de Hackable N°2

Article mis en avant

Émission radio : vous n'imaginez pas comme ça cause autour de nous

Nous le savons tous, autour de nous existe tout un environnement électromagnétique et se promènent des émissions radio en tous genres. Mais connaissez-vous vraiment la nature à la fois de ces émissions et des informations qui transitent de la sorte ? Vous allez être surpris, car les signaux et les sources que vous devinez sans peine (radio FM, téléphonie, Wifi, Bluetooth, etc.) ne représentent qu'une petite partie de ce qui circule autour de nous...
Certes, c'était en juin et nous avons tout fait pour que le premier numéro de ce magazine soit prêt pour ce moment mémorable. Donc fatalement, le retour sur cette première édition parisienne arrive deux mois après les faits. Mais comment se retenir d'exprimer notre ravissement et les émotions ressenties, d'autant que, qui dit “première édition à succès” dit forcément “ça va être long d'attendre la prochaine”.
Le multimètre est sans conteste l'appareil de mesure le plus utile de l'électronicien, amateur comme professionnel. Il vous permet de mesurer, de vérifier et de diagnostiquer aussi bien les composants eux-mêmes que les circuits qui vous passent entre les mains. Le multimètre est au bidouilleur ce que le pinceau est au peintre. Choisir son multimètre ne doit donc pas être quelque chose à faire à la légère.
En électronique il y a plusieurs projets absolument incontournables tels la montre binaire, la machine qui s'éteint elle-même, l'éclairage à leds RVB contrôlable par tous les moyens possibles, la chatière qui reconnaît le chat, mais ne laisse pas entrer celui du voisin ou encore la fameuse boite à lettres qui vous dit si vous avez du courrier. Voilà un bel exercice mêlant plusieurs disciplines, faisant appel à notre imagination et à notre créativité. En route pour cette réalisation remise au goût du jour à la sauce “réseaux sociaux”.
Lorsqu'il s'agit de bidouille, de hack et de détournement de matériel, il est évident qu'un système sort généralement du lot. Celui-ci nécessite tantôt un peu plus d'expérience au niveau technique, mais offre une ouverture et une souplesse inégalées. Ce système est GNU/Linux et c'est donc tout naturellement qu'on cherchera à utiliser RTLSDR avec un tel environnement. Les explications qui suivent s'appliqueront aussi bien à GNU/Linux sur PC, mais aussi à la Raspberry Pi, par exemple, avec quelques nuances et limitations.
Ne soyons pas sectaires. Bien que la bidouille informatique rime généralement avec Linux, la majorité des utilisateurs sont sous Windows et les deux logiciels les plus populaires permettant de contrôler un récepteur USB DVB-T et de traiter les signaux le sont aussi. L'installation, cependant n'en sera pas moins technique, car exactement le même problème apparaît sur les deux systèmes : l'utilisation “normale” du produit perturbe les opérations, mais nous ne sommes pas du genre à nous laisser faire...
L'ennemi du signal c'est le bruit ! Les récepteurs DVB-T utilisables avec RTLSDR sont très économiques, mais ce faible coût se traduit forcément par une qualité de fabrication bien différente de celle des récepteurs dédiés à la SDR comme le FUNcube Dongle, le FDM-S2 ou encore les très coûteux USRP de Ettus Research. Il est cependant possible de procéder à quelques modifications de votre récepteur chinois pour améliorer sensiblement la réception.
C'est un bel après-midi d'été, le ciel est bleu et il n'y a pas un nuage à l'horizon. Dans un coin du ciel, une traînée blanche et au bout, un tout petit point brillant, c'est un avion de ligne. Savez-vous que ces appareils sont très bavards et ne cessent de hurler leurs positions, leurs vitesses ou encore leurs altitudes ? Tout ce qu'il vous faut pour les entendre c'est un récepteur TNT à 15 euros et les bons logiciels...
Non, cet article ne vous propose pas de capter les messages du passé ou d'une dimension parallèle. On parle ici de technologie et non de science-fiction. Ce titre fait en réalité référence à un système que beaucoup pensent inutilisé aujourd'hui, car d'un autre âge, celui de la radiomessagerie permettant à un utilisateur de recevoir une notification ou un message textuel sur un petit boitier de réception.
Ah Minecraft ! Toute la beauté d'un jeu 3D actuel avec le design pixeleux d'un hit des années 80, où l'on passe son temps à creuser frénétiquement et se découvrir des talents de programmeur dès qu'on tombe sur les premiers fragments de minerai de Redstone... Mais pour l'utilisateur curieux (et un peu tordu) Minecraft peut être bien plus qu'un jeu de Lego virtuel, il peut être une interface pour piloter les entrées/sorties d'une Raspberry Pi !
Nous sommes en pleine révolution des “objets intelligents et connectés”. Une jolie expression permettant simplement de signifier le fait que l'industrie a tendance à ajouter des processeurs et de microcontrôleurs partout et surtout à les connecter à Internet par tous les moyens possibles et pour toutes les raisons imaginables. Nous aussi pouvons créer des objets connectés et communicants, mais encore faut-il choisir leur mode de communication...
Prédire le temps qu'il va faire est un bien grand mot. Même si la télévision vous promet des prévisions à grands coups d'indices de confiance, le domaine revient dans son ensemble à estimer l'état futur d'un système chaotique afin de permettre aux téléspectateurs crédules de juger de la pertinence d'un achat de charbon de bois, de merguez et autres chipolatas. Au diable les prévisions officielles, mon Arduino pourra sans doute faire aussi bien !