Comprendre la PWM

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
1
Mois de parution
juillet 2014
Domaines


Résumé
Comment obtenir un signal analogique à partir d'une sortie numérique. En d'autres termes comment, par exemple avec un interrupteur mural, faire en sorte de varier l'intensité lumineuse de l'ampoule qu'il contrôle ? Cette situation très courante en électronique numérique se règle avec une réponse qui tient en trois lettres, c'est la PWM !

La modulation de largeur d'impulsions (MLI) plus communément appelée PWM, pour Pulse-Width modulation, peut être décrite académiquement comme une technique permettant de synthétiser des signaux continus à l'aide de circuits à fonctionnement tout-ou-rien. On parle d'états discrets dès lors qu'il s'agit de mettre en oeuvre des valeurs bien précises, ici allumé ou éteint, on et off, oui et non, haut et bas, etc. Voilà, merci d'avoir lu cet article et bon courage...

1. Démystifions

Après une introduction telle que celle qui vient d'être faite, la PWM n'est pas forcément quelque chose qui donne très envie, n'est-ce pas ? Pourtant, si vous êtes un utilisateur Arduino, il est fort probable que vous en ayez déjà fait usage. En effet, les sorties “analogiques” utilisées avec analogWrite() utilisent cette technique. En connectant une led à un port ainsi contrôlé, vous avez réellement l'impression de pouvoir choisir l'intensité lumineuse de la led comme si vous...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Libérez votre CPU, utilisez l’accès direct mémoire : le DMA

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
36
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

L’article « Pilotez de manière optimale vos afficheurs LED » de Hackable Magazine no34 illustre la manière dont on doit envisager la programmation embarquée : ne pas faire maladroitement en software ce que le hardware prend en charge. Depuis bientôt 10 ans, les microcontrôleurs 32 bits proposent en standard un ou plusieurs contrôleurs DMA qui transfèrent des données entre mémoire et périphériques sans mobiliser le CPU, n’attendons donc pas pour les mettre au travail.

Contrôle de ventilation PC par Arduino

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
36
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Les configurations PC actuelles reposent autour de processeurs (CPU comme GPU) qui sont certes très puissants en termes de calcul, mais également très consommateurs en énergie. Or la quasi-totalité de cette énergie électrique sera finalement transformée en chaleur que la machine doit dissiper, souvent activement. Rien d'étonnant donc de voir dans ces ordinateurs des systèmes de refroidissement normalisés qui pourront être utilisés par ailleurs, à condition d'être judicieusement contrôlés...

Une carte pilote de LED RGB hackée en kit de développement FPGA à bas coût

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Dans cet article, nous allons vous proposer un Hack au sens noble du terme, qui consiste à détourner un produit de son usage prévu initialement pour en faire autre chose. Le produit en question est une carte de contrôle de panneaux de LED disponible pour 15 $ sur le site chinois de vente en ligne AliExpress. Il s’avère que la Colorlight 5A-75B est constituée d’un FPGA ECP5. Voilà qui peut faire un excellent kit de développement ECP5 à très bas coût.

Le module du moment : Décodeur DTMF

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

DTMF, pour dual-tone multi-frequency est un encodage où chaque symbole d'un alphabet de 16 correspond à un couple de deux fréquences audibles, parmi une collection de 8, utilisées de concert. Initialement créé pour la téléphonie fixe, ce système permet historiquement d'encoder les pressions sur les touches d'un téléphone (« 0 » à « 9 », « A » à « D », plus « * » et « # ») et de transmettre le signal correspondant sous forme de sons.