Les défis de la maintenance logicielle

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
113
Mois de parution
mars 2021
Domaines


Résumé

Maintenir régulièrement et efficacement un logiciel n’est pas une tâche simple. La complexité croissante qui vient avec l’enrichissement de la solution et la multiplication des versions, ainsi que des plateformes d’exécution ajoutent sans cesse à la problématique. Pour y parer, méthode comme outillage adapté sont donc requis.Dans cet article, nous nous proposons de faire un petit tour d’horizon des défis qui caractérisent aujourd’hui la maintenance logicielle.


Une manière de bien appréhender l’importance, mais aussi la complexité de la maintenance logicielle est de commencer par l’anecdote suivante. À l’époque où le framework Ruby on Rails venait d’apparaître et suscitait un enthousiasme certain chez de nombreux programmeurs, l’un d’eux avait lancé une polémique sur la supériorité de ce cadre de développement sur le monde Java, en argumentant qu’il avait été en mesure d’implémenter une bibliothèque comparable à celle du projet Hibernate en seulement quelques centaines de lignes de code. Pour rappel, si le lecteur n’est pas familier avec l’outil Hibernate, il s’agit en fait d’une API qui suit le Design Pattern du Object Mapping Relationship, et qui permet ainsi de faciliter la persistance des objets en mémoire au sein d’une base de données relationnelles.

Quoi que l’on pense de l’argument, c’est une réponse à cette tirade de l’un des développeurs de monde Java (de tête, Emmanuel...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

L’hameçonneur hameçonné

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
246
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Nous recevons tous régulièrement de nombreux mails de phishing. Ils sont même tellement nombreux que l’on n’y prête plus guère attention. Alors, comment certaines personnes peuvent-elles encore se laisser prendre dans des filets aussi grossiers...