Sequel : un ORM SQL pour Ruby

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
108
Mois de parution
mai 2020
Domaines


Résumé

Lorsque nous en venons à faire des requêtes SQL dans des bases de données MySQL ou PostgreSQL depuis du code Ruby, nous sommes souvent tentés d'utiliser un ORM tels que ActiveRecord ou Sequel.Nous allons voir une petite introduction à Sequel via des cas simples et un cas plus avancé qui peut surprendre.


Pour la compréhension de cet article, il est préférable d'avoir une connaissance de base de Ruby au moins, mais une connaissance d'un autre langage-objet comme Python (par exemple) peut suffire. Pour tout cet article, Ruby 2.6.x est recommandé, mais 2.5 ou 2.7 devraient aussi marcher sans problème.

Le code source lié à cet article est publié sur un dépôt Git public [1]. Si vous êtes familier avec Ruby, vous pouvez suivre l'article en tapant les extraits de code source qui ponctuent le contenu dans une console irb ou pry. Le dépôt Git contient un script complet.

1. Un container ou deux

Il nous faudra un serveur MySQL ou PostgreSQL (cela n'a pas d'importance, Sequel [2] agit de la même façon avec les deux). Si vous voulez, vous pouvez utiliser le fichier docker-compose.yml suivant pour démarrer un container PostgreSQL :

version: "3.7
"services:
   sequel_postgres_db:    
      image: postgres:11.6    
      container_name: postgres_db    
 ...
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

C’est l’histoire d’un make…

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

L’outil make permet de fabriquer des fichiers selon des règles de production décrites dans une syntaxe très simple. Dans cet article, nous allons explorer les grands principes de l’écriture de ces règles et pour ceux qui ne sont pas encore familiers de cet outil, vous faire regretter d’avoir attendu si longtemps pour le connaître…

Un alter ego d’Eliza en Java faisant du calcul symbolique

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

ELIZA a été l’un des premiers programmes (chatbot) à avoir tenté de communiquer en langage naturel. Cet article est une tentative de démystification du comportement du programme. L’interprétation d’ELIZA présentée ici est une implémentation en français qui intègre la possibilité d’effectuer des calculs de dérivées en calcul symbolique.

Programmation avec le 6502 : vers des jeux plus évolués

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
37
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Nous savons à présent comment exploiter les capacités du 6502 et du PPU de la NES afin de faire des jeux, comme le Pac-Man présenté lors du dernier article. J'espère d'ailleurs que certains d'entre vous ont essayé, et sont parvenus à améliorer ce programme, disponible sur le GitHub du magazine. Aujourd'hui, nous allons voir que les cartouches de jeux elles-mêmes peuvent renfermer des trésors d'ingéniosité électronique, permettant d'augmenter les capacités de base de la console.

À la découverte des namespaces mount et uts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Le namespace mount, premier d'une longue série de namespaces a été ajouté à Linux quelques années après chroot() pour offrir plus de possibilités et de sécurité dans l'isolation des systèmes de fichiers. Introduit peu après et indéniablement plus simple, le namespace uts permet d'instancier les noms de machine. Les conteneurs sont bien entendu les premiers clients de ces fonctionnalités.

Godot : comment créer un jeu d’aventure

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Dans cette série dont cet article est le premier, nous allons découvrir comment créer un jeu aussi complexe qu’un jeu d’aventure avec le moteur de jeu Godot. Nous verrons les différentes étapes, les obstacles et les différents outils mis à votre disposition.