De l'architecture monolithique aux conteneurs

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
104
Mois de parution
septembre 2019
Spécialités


Résumé
Je rencontre toujours beaucoup de développeurs qui souhaitent « passer aux conteneurs ». Si cela me fait à chaque fois le même plaisir immense, convaincu que je suis que c'est le prochain (ou plus exactement l'actuel) cap à franchir, je me demande tout de même si tout ce beau monde y est toujours bien préparé... Heroku, 12 Factor Apps, microservices, architectures distribuées, communication asynchrone, Rest API, CI / CD... si ce jargon ne vous est pas familier, alors prenez le temps de lire cette petite introduction, avant de vous lancer (trop vite) dans l'aventure.

Docker, Docker, Docker, toujours Docker. Certes, cette technologie est géniale, mais Docker n'est jamais qu'un outil. Et comme pour tout outil, il faut en connaître sa fonction (un marteau sert à planter des clous, mais pas des vis) et comment on l'utilise (pour ceux qui auraient déjà essayé de planter des clous avec le manche du marteau...). Je vous propose donc une petite introduction sur les conteneurs et les microservices, afin de tenter d'élucider la fameuse loi qui dit que rien ne vient par hasard.

1. Tout commence par un monolithe

C'est un pur cas d'école : pour solutionner des problèmes spécifiques, les développeurs créent une application. Puis les problèmes deviennent plus génériques, et les fonctionnalités de l'application se multiplient. Avec le temps, l'application devient tellement imposante et complexe, qu'il devient périlleux de la modifier, et plus personne ne voudrait s'y risquer. C'est pareillement inimaginable de le demander à un développeur...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Une aide pratique et personnalisée en ligne de commandes avec Navi

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
126
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Je suppose que cela vous arrive également, mais lorsque je n’utilise plus une commande pendant quelque temps, cette commande, dont je maîtrisais tous les paramètres et options, m’est redevenue complètement inconnue. Et bien sûr je n’ai rien noté, car sur le coup je ne l’ai pas jugé nécessaire vu que je maîtrisais tout ça. Si j’ai de la chance, je retrouve mon bonheur dans mon historique. Sinon, je dois relire la page de manuel, qui souvent s’avère inutile. Et je finis par retourner sur Internet pour chercher de l’aide. Dans cet article, je vous propose de découvrir Navi pour trouver de l’aide facilement sous forme de cas d’usage pratiques, et en plus d’écrire vos propres pages d’aide (cheatsheets, ou feuilles de triche).

Le lip sync ou comment animer les lèvres d'une personne pour lui faire dire ce que l'on veut

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
126
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Quelles sont les dernières prouesses réalisées grâce à des réseaux de neurones ? Cette fois, il s'agit de synchroniser automatiquement les mouvements des lèvres d'une personne avec un discours lambda. Magiquement, presque. Et on peut facilement reproduire l'expérience… Donc voyons comment mettre cela en œuvre !

À la découverte de Clear Linux, l'OS made by Intel

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
126
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Depuis quelques années, Intel a développé son propre système d’exploitation GNU/Linux, nommé Clear Linux OS. Optimisé pour sa gamme de processeurs, le site Phoronix a démontré que cette distribution était vraiment fiable, puissante, ultra-réactive et effectivement taillée sur mesure pour les puces du leader mondial des fondeurs, mais pas uniquement. En effet, ces dires ont également été confirmés par la firme AMD au sujet de ses propres processeurs, rien de moins.

Faites-vous de bonnes sauvegardes ?

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
51
Mois de parution
juin 2021
Spécialités
Résumé

En mars 2021, l’incendie d’un datacenter OVH à Strasbourg a mis hors service un nombre très important de sites web (3,6 millions selon Netcraft [1]), ce qui rappelle une fois encore l’importance des sauvegardes. Mais faites-vous de bonnes sauvegardes ?