Bonnes pratiques et outils pour vos scripts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
102
Mois de parution
mai 2019
Domaines


Résumé
Lors du premier article, nous avons évoqué un ensemble de conventions et de techniques pour nous assurer du comportement d’un script lors de son exécution. Nous avons ensuite étudié en détail les possibilités, très avancées, de manipulation de flux de données à l’aide de sed et de awk. Cet article va maintenant nous donner l’occasion d’aller encore plus loin. Nous allons, en effet, y évoquer quelques techniques avancées de programmation et aussi recommander des outils bien précieux : Shellcheck et Bats.

Une fois que le lecteur aura bien pris en main la programmation Shell et utilisera de manière quotidienne les utilitaires tels que sed et awk, les scripts qu’il va concevoir ne feront que cesser de se complexifier. Plus l’automatisation deviendra un réflexe, ce que la maîtrise du Bash rend très facile, plus il se verra lui confier des tâches élaborées. Dans cet article, nous allons donc évoquer quelques points assez avancés de programmation – tels que la gestion des fichiers temporaires ou de sous-processus, mais aussi recommander quelques outils, qui se révéleront des alliés précieux lors du développement et de la maintenance de vos scripts.

1. Utilisation des fichiers temporaires

Les mécanismes de redirection du Shell (détaillés dans le premier article) ont été spécialement conçus pour limiter autant que possible la création de fichiers temporaires. En effet, l’objectif avoué est de transmettre le flux de données, de commande en commande, et donc...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Simulation d’un ordinateur mécanique en scriptant sous FreeCAD

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

L’évolution du traitement du signal est une histoire fascinante largement déroulée par David Mindell dans ses divers ouvrages [1] et citations [2]. Partant de l’ordinateur mécanique avec ses rouages, poulies, bielles et crémaillères, le passage à l’électrique au début du 20ème siècle, puis à l’électronique intégrée avec l’avènement du transistor et des circuits intégrés (VLSI) nous ont fait oublier les stades initiaux qui ont amené à notre statut actuel d’ordinateurs infiniment puissants, précis et compacts. Alors que cette histoire semble s’accompagner du passage de l’analogique au numérique – de la manipulation de grandeurs continues en grandeurs discrètes avec son gain en stabilité et reproductibilité – il n’en est en fait rien : un boulier fournit déjà les bases du calcul discrétisé mécanique, tandis que [3] introduit les concepts du calcul mécanique avec les traitements numériques avant de passer aux traitements analogiques.

Conservez l’historique de vos commandes pour chaque projet, le retour

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
241
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Pouvoir conserver un historique dédié pour chaque projet, voici l’idée géniale énoncée par Tristan Colombo dans un précédent article de GLMF [1]. Cet article reprend ce concept génial (je l’ai déjà dit?) et l’étoffe en simplifiant son installation et en ajoutant quelques fonctionnalités (comme l’autodétection de projets versionnés pour proposer à l’utilisateur d’activer un historique dédié, si ce n’est pas le cas).