Quels outils pour représenter graphiquement des données ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
101
Mois de parution
mars 2019
Domaines


Résumé

Produire une représentation graphique de ses données, c'est se donner la possibilité de mettre en relief des relations qui ne sont pas forcément triviales et pour cela, de nombreux outils sont disponibles... et s'ils sont en plus capables de traiter des volumes importants de données, ce n'est que mieux !


De nombreuses solutions permettent de visualiser graphiquement des ensembles de données, une étape nécessaire pour présenter des résultats de manière claire ou simplement pour découvrir des relations qui ne « sautent pas aux yeux » (c'est le cas de le dire). Dans cet article, nous aborderons quelques outils qui permettent de générer des représentations graphiques à partir de jeux de données pouvant être volumineux.

Lorsque l'on parle de visualisation de big data, il ne faut pas oublier les limitations :

  • côté matériel (capacité mémoire, CPU, etc.) ;
  • côté données elles-mêmes : les big data des uns ne sont pas forcément les big data des autres ; un fichier de 230 Mio contenant 20 millions de lignes sera considéré comme des big data dans un domaine et comme un fichier « standard » dans un autre ;
  • côté visualisation : jusqu'à quel volume de données est-il vraiment judicieux de représenter des big data graphiquement ?

C'est pourquoi...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Simulation d’un ordinateur mécanique en scriptant sous FreeCAD

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

L’évolution du traitement du signal est une histoire fascinante largement déroulée par David Mindell dans ses divers ouvrages [1] et citations [2]. Partant de l’ordinateur mécanique avec ses rouages, poulies, bielles et crémaillères, le passage à l’électrique au début du 20ème siècle, puis à l’électronique intégrée avec l’avènement du transistor et des circuits intégrés (VLSI) nous ont fait oublier les stades initiaux qui ont amené à notre statut actuel d’ordinateurs infiniment puissants, précis et compacts. Alors que cette histoire semble s’accompagner du passage de l’analogique au numérique – de la manipulation de grandeurs continues en grandeurs discrètes avec son gain en stabilité et reproductibilité – il n’en est en fait rien : un boulier fournit déjà les bases du calcul discrétisé mécanique, tandis que [3] introduit les concepts du calcul mécanique avec les traitements numériques avant de passer aux traitements analogiques.

Conservez l’historique de vos commandes pour chaque projet, le retour

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
241
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Pouvoir conserver un historique dédié pour chaque projet, voici l’idée géniale énoncée par Tristan Colombo dans un précédent article de GLMF [1]. Cet article reprend ce concept génial (je l’ai déjà dit?) et l’étoffe en simplifiant son installation et en ajoutant quelques fonctionnalités (comme l’autodétection de projets versionnés pour proposer à l’utilisateur d’activer un historique dédié, si ce n’est pas le cas).