Les « spurious correlations » ou comment faire dire absolument n'importe quoi à ses données

GNU/Linux Magazine HS n° 101 | mars 2019 | Tristan Colombo
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Il est très simple de faire dire tout et son contraire à des jeux de données. Il est même possible de s'amuser à trouver des corrélations entre des données qui n'ont absolument rien à voir : le nombre de buts marqués par une équipe de football et la consommation d'alcool des supporters, la fréquence de diffusion des titres d'un chanteur X et le taux de suicide chez les moins de 25 ans, etc. Je vous invite dans cet article à un voyage dans le monde merveilleux des « spurious correlations ».

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article