Google Knative : le futur standard du déploiement d'applications serverless ?

GNU/Linux Magazine HS n° 101 | mars 2019 | David Blaskow
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le FaaS (pour Function as a Service), le « serverless », c'est un peu la terre promise en ce moment, et pour cause. Jamais les petits gars des opérations n'ont autant pu se réjouir d'avoir une infrastructure aussi bien huilée : de belles machines HCI (Hyper-Converged Infrastructure), sur lesquelles apparaissent comme des pop-corns de jolies machines virtuelles, et par-dessus tout ça un beau et flambant neuf Kubernetes. Alors oui, ils sont fiers, et ils ont de quoi : ils sont parvenus à maîtriser tout ça. D'un autre côté, ça arrange les petits gars du dev : puisque les ops sont si épanouis, qu'ils nous donnent l'occasion de nous épanouir à notre tour, et de ne nous consacrer qu'à notre code, pas au build, pas au pipeline, pas au déploiement, que le code ! Et c'est clairement la promesse que nous fait le serverless, mais Knative est-il en mesure de la tenir ?

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article