OWASP Top10 : le palmarès pour 2018

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
97
Mois de parution
juillet 2018
Domaines


Résumé
Quel développeur ne connaît pas l’OWASP Top10 ? Il semble qu’en 2018 un nombre encore trop important ne le connaît pas, ou mal. Je vous propose donc de vous détailler ce référentiel pour faire en sorte que vos applications web disposent d’un niveau de sécurité considéré suffisant.


Le Top10 est le document le plus connu de l’OWASP [1], car cité par de nombreux référentiels comme un guide de bonnes pratiques à respecter. Il est mis a jour régulièrement (2007, 2010, 2013, 2017). Cet article traite du OWASP Top10 2017 (sorti le 20 novembre 2017). Ce document se veut :

  • un référentiel pour les personnes devant classifier les risques de sécurité les plus courants d’une application web ;
  • un outil d’éducation pour bien faire comprendre les risques de sécurité d’une application web.

Il existe plusieurs Top10 OWASP :

  • Top10 Web [2] : s’applique à toute application web. C’est le plus connu et celui que l’on va parcourir ici ;
  • Top10 Mobile [3] : s’applique spécifiquement aux applications mobiles ;
  • Top10 IoT [4] : s’applique spécifiquement au monde des objets connectés ;
  • Top10 des contrôles proactifs [5] : s’applique à tout type d’applications.

1. Pour bien commencer

Le top10 comprend 10 risques qui sont :  

  • A1 :2017 – Injection ;
  • A2 : 2017...
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Applications des TPM

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM, inventés il y a une vingtaine d’années, ont pénétré progressivement les plateformes numériques. Malgré ce long historique, les TPM ont encore aujourd’hui du mal à s’imposer. Pourtant, leurs applications potentielles sécuritaires sont très intéressantes : Authenticated Boot, Remote Attestation, Scellement, amélioration de la sécurité de la cryptographie logicielle. Cet article détaille ces principales applications et liste quelques produits connus qui utilisent les TPM.

Dora au pays du kernel debugging

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Après plusieurs années dans le monde de la sécurité informatique il est récurrent d'être confronté aux remarques telles que : « Wow tu bosses sur le kernel Windows, c'est trop cool, mais vachement compliqué quand même ! ». Que nenni, en réalité la documentation est conséquente et le point le plus difficile et rédhibitoire est bien souvent la mise en place d'un Labo permettant d'analyser celui-ci. En bref, cet article vous permettra de vous faire passer pour un super haxxor de ses morts qui dt des KPCR à tour de bras et vous permettra peut-être au passage de demander une augmentation.

En sécurité sous les drapeaux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

En sécurité sous les drapeaux... du compilateur, ces fameux -fstack-protector-strong et autres -D_FORTIFY_SOURCE=2 que l’on retrouve dans de plus en plus de logs de compilation. Cet article se propose de parcourir quelques-uns des drapeaux les plus célèbres, en observant les artefacts dans le code généré qui peuvent indiquer leur utilisation, tout en discutant de leur support par gcc et clang. Après tout, nombre d’entre eux sont utilisés par défaut sous Debian ou Fedora, ils méritent bien qu’on s’y intéresse un peu.

Introduction aux TPM (Trusted Platform Modules)

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM (Trusted Platform Modules), brique de base du Trusted Computing, ont été imaginés il y a une vingtaine d’années, et pourtant ils ne sont pas très utilisés malgré leurs réelles qualités. Comment expliquer cela ? Cet article tend à fournir de premiers éléments de réponse.