Améliorez votre application

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
82
Mois de parution
janvier 2016
Domaines


Résumé
Notre application gère la réception et l’émission de SMS automatiquement, cependant celle-ci doit être démarrée via une activité. Ce comportement n’est pas souhaitable, car notre application doit toujours fonctionner et même dès le démarrage de notre équipement smartphone ou tablette...

Dans cet article, notre application va intégrer de nouveaux composants (en bleu sur la figure 1) :

- un service de contrôle à distance par SMS (émission et réception) ;

- la gestion des paramètres ;

- le démarrage automatique du service de pilotage.

sysml_j4

Fig. 1 :  Schéma des blocs fonctionnels.

1. Amélioration de l’IHM

Dans sa version précédente, l’IHM ne propose qu’un bouton de test pour envoyer un SMS. Nous allons ajouter les commandes nécessaires pour la suite du projet (voir figure 2) :

- bouton de démarrage du service de pilotage ;

- bouton d’arrêt du service de pilotage ;

- bouton de déblocage de l’IHM ;

- champ du mot de passe ;

- champ du numéro de téléphone.

Il faut modifier activity_main.xml :

<RelativeLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"

xmlns:tools="http://schemas.android.com/tools"

android:layout_width="match_parent"

android:layout_height="match_parent" >

<ScrollView

android:layout_width="wrap_content"

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

L’édition des liens démystifiée

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Parmi les étapes concourant à la fabrication d’un exécutable, l’édition des liens est certainement la plus méconnue. Elle est pourtant cruciale à plus d’un titre. Le choix entre édition statique et dynamique des liens a notamment des implications sur la facilité de développement, la sécurité et la performance.

Scikit-image, une alternative à OpenCV pour la reconnaissance d'images

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Une fois n'est pas coutume, nous allons découvrir et utiliser une alternative à OpenCV, scikit-image communément appelé skimage. Nous implémenterons la reconnaissance d'images avec la méthode des histogrammes de gradients orientés (HOG : Histogram of Oriented Gradients) associée à une machine à vecteurs de support (SVM : Support Vector Machine). Cette méthode est employée dans bien des applications telles que l'automobile, pour la détection de piétons [1].