Archéologie et conversion de polices

GNU/Linux Magazine HS n° 057 | novembre 2011 | Denis Bodor
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

De nos jours, la gestion des polices de caractères tient généralement en un seul mot : TrueType (ou son remplaçant/extension OpenType). Dans un autre temps, la gestion de polices était un véritable problème et chaque système, ou presque, utilisait son propre format. Plus exactement, le monde se divisait en deux hémisphères. La première était celle des polices au format Type1 du standard PostScript qui pouvait se décliner en plusieurs formats de fichier.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article