Étude des performances de PHP5

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
54
Mois de parution
mai 2011
Domaines


Résumé
Vous utilisez PHP pour vos développements... mais vous êtes-vous déjà demandé si votre manière de programmer avait une influence sur la vitesse d'exécution de votre code ? Je ne parle pas ici d'algorithmique, mais de choix de fonctions ou de syntaxe. Est-ce que le fait de modifier un tant soit peu vos habitudes de développement peut permettre de produire un code plus performant ?

On peut développer correctement dans un langage donné pendant des années sans jamais se soucier de l'optimisation de son code. On peut également appliquer des « recettes » toutes prêtes pour les avoir lues sur tel ou tel forum sans pour autant en comprendre réellement la raison d'être. Dans cet article, je vous propose une étude de performances (le « benchmarking » anglo-saxon) permettant de déterminer les structures les plus efficaces du langage et éventuellement de revenir sur quelques « bonnes pratiques » qui pourraient vous avoir échappé. Je commencerai par déterminer la méthode de test des performances de manière à ce que l'étude soit reproductible, et ensuite, je vous présenterai les résultats obtenus, classés par grandes catégories (affichages, boucles, etc.).

1. Le choix de la méthode de benchmarking

Effectuer un test de performances est une activité somme toute assez simple. Cela revient à prendre un chronomètre et chronométrer l'exécution...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

L’édition des liens démystifiée

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Parmi les étapes concourant à la fabrication d’un exécutable, l’édition des liens est certainement la plus méconnue. Elle est pourtant cruciale à plus d’un titre. Le choix entre édition statique et dynamique des liens a notamment des implications sur la facilité de développement, la sécurité et la performance.

Scikit-image, une alternative à OpenCV pour la reconnaissance d'images

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Une fois n'est pas coutume, nous allons découvrir et utiliser une alternative à OpenCV, scikit-image communément appelé skimage. Nous implémenterons la reconnaissance d'images avec la méthode des histogrammes de gradients orientés (HOG : Histogram of Oriented Gradients) associée à une machine à vecteurs de support (SVM : Support Vector Machine). Cette méthode est employée dans bien des applications telles que l'automobile, pour la détection de piétons [1].