Les articles de GNU/Linux Magazine Hors-Série N°40

Article mis en avant

Python, un monstre de langage

Python est un langage informatique de plus. Pourtant, grâce à sa simplicité, sa richesse et ses nombreux domaines d'applications, il a su séduire une population grandissante. À tel point qu'on est presque en mesure aujourd'hui de voir, dans les kiosques à journaux, des hors-série de magazine informatique uniquement consacrés à Python !
Le 2 octobre 2008 sortait Python 2.6, deux ans après Python 2.5. Cette version vise à préparer la migration vers Python3 et apporte énormément de nouveautés, aussi bien dans le langage que dans la bibliothèque standard.
Guido Van Rossum a lancé le projet Python 3, également appelé Python 3.0 ou Python 3000, en mars 2006, en créant une nouvelle branche Subversion. Ce projet vise à améliorer la conception du langage en se permettant des modifications incompatibles avec Python 2.x. Depuis la création de Python en 1991, ça sera la seconde version majeure brisant la compatibilité (la précédente est Python 2.0 qui date de 2000).Python 2.6 et Python 3 ont été développés en même temps pour limiter les différences entre ces deux versions. Python 3.0 bénéficie donc de l'ensemble des améliorations de Python 2.6.
Même s'ils s'avèrent trop compliqués pour servir de base à l'apprentissage de la programmation, les langages C, C++, Java et Fortran sont encore beaucoup utilisés à cet effet. Python, qui est en revanche un excellent choix pour cet apprentissage, n'est que très rarement enseigné. Il mérite beaucoup plus d'intérêt, d'autant qu'il fait déjà partie des langages les plus utilisés ; C++ et consorts gagneraient à n'être proposés aux étudiants qu'après Python. Cet article est un plaidoyer qui montre les vertus de Python et souligne les défauts rédhibitoires de certains autres langages (notamment C, C++, Java et Fortran) lorsqu'ils sont utilisés pour une introduction à la programmation. J'explique ici pourquoi Python est un bien meilleur choix de premier langage. Une annexe regroupe des conseils pratiques qui permettent d'apprendre Python pour soi-même ou pour l'enseigner à des étudiants.
De nos jours, l'informatique et la simulation numérique prennent une place de plus en plus importante dans la recherche scientifique, ainsi que le développement technologique. L'ENIAC, le premier ordinateur conçu, avait pour but le calcul scientifique, puisqu'il était utilisé pour calculer des trajectoires d'artillerie. En effet, un ordinateur permet d'automatiser bien des tâches, dont les tâches de calcul, et d'explorer systématiquement les problèmes scientifiques.
Comme de nombreux langages, Python propose tout l'arsenal nécessaire pour construire des applications réseau. La bibliothèque standard propose de quoi écrire aussi bien des serveurs que des clients. Nous allons voir dans cet article les différentes possibilités offertes par Python dans ce domaine.
Vous avez écrit une superbe application Python, et il est temps d'en faire profiter le monde. Cet article présente quelques techniques pour packager et diffuser vos œuvres.
Python comme beaucoup de langages est très riche en fonctionnalités. Certaines d’entre elles sont méconnues ou trop rarement utilisées. Voici une petite sélection de trucs et astuces qui vous permettront sans doute de gagner du temps dans vos développements.
Ctypes est une bibliothèque qui sert de glu entre les langages Python et C. Elle permet d'appeler des fonctions de bibliothèques externes écrites en C, de définir des types, des structures et des callbacks Python.
La ZCA ou « Zope Component Architecture » est née de la refonte du serveur d'applications Zope, dans ce qui est connu sous sa version « Zope 3 ».Elle permet de mettre en œuvre une application de façon modulaire sur la base de composants réutilisables, dans le cadre d'une programmation « par contrat ».Nous allons décrire brièvement dans cet article les concepts et les paquets qui forment la base de la ZCA.