Prise en main de la NVIDIA Jetson Nano

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines


Résumé

Les cartes de type Raspberry Pi ne sont pas forcément les plus adaptées pour y faire tourner des programmes mettant en œuvre des réseaux de neurones en embarqué. Aussi, de nouvelles cartes dédiées à l’IA apparaissent et nous allons découvrir dans cet article l’une de ces cartes, la Jetson Nano de NVIDIA.


Lorsque l’on veut développer une application mettant en œuvre des technologies de l’IA en embarqué, il faut disposer d’une bonne puissance de calcul. On peut se tourner vers une solution basée sur un Raspberry Pi, mais il faut nécessairement lui adjoindre une « aide » telle que l’Intel Neural Compute Stick 2 [1] ou encore le TPU Coral USB Accelerator de Google. Une autre solution peut être d’employer une carte « tout-en-un », un SoM (système sur un module ou ordinateur monocarte) équipé d’un GPU et optimisé pour les calculs avec une faible consommation énergétique. NVIDIA a lancé une telle variété de cartes avec sa série Jetson Nano que nous allons découvrir dans cet article.

1. Présentation de la carte Jetson Nano

Il existe deux modèles de cartes Jetson Nano : la Jetson Nano 2 GB et la Jetson Nano 4 GB. La différence entre ces deux cartes ne tient pas uniquement dans la quantité de mémoire, comme le montre le tableau suivant vous...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Arithmétique sur divers systèmes embarqués aux ressources contraintes : les nombres à virgule fixe

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
113
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Tracer les fractales de Mandelbrot ou de Newton sur de petits microcontrôleurs 8 bits ou 32 bits nous donne l’opportunité d’appréhender la représentation des nombres en virgule fixe pour une implémentation efficace de l’arithmétique – même sur des nombres complexes – sur systèmes embarqués à ressources réduites. Pouvoir tester le même code sur une multitude de plateformes impose de structurer son code pour séparer la partie algorithmique et l’accès aux ressources matérielles : nous allons proposer une architecture de code et de Makefile compatible à la fois avec des tests sur PC et sur diverses architectures de microcontrôleurs, en faisant appel aux stubs.

Découvrez la programmation différentiable

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
246
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

La programmation différentiable est une nouvelle façon de penser la programmation. Le principe consiste à considérer tout un programme comme une fonction qu’on puisse différentier, et donc optimiser. Nous allons construire dans cet article les outils de base pour ce faire, et présenter la librairie JAX, qui facilite la tâche.

CrossDev sous Eclipse

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
112
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Le développement logiciel nécessite l’utilisation d’outils pour l’écriture, la compilation et le débogage de code. La prise en main de ces outils n’est pas toujours évidente, alors lorsqu’on en maîtrise un, autant l’utiliser dans le maximum de cas. Eclipse permet cela et nous allons le voir dans le cas du développement embarqué.

Scikit-image, une alternative à OpenCV pour la reconnaissance d'images

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Une fois n'est pas coutume, nous allons découvrir et utiliser une alternative à OpenCV, scikit-image communément appelé skimage. Nous implémenterons la reconnaissance d'images avec la méthode des histogrammes de gradients orientés (HOG : Histogram of Oriented Gradients) associée à une machine à vecteurs de support (SVM : Support Vector Machine). Cette méthode est employée dans bien des applications telles que l'automobile, pour la détection de piétons [1].