Le code est mort, vive le code !

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines


Résumé

La Covid aurait-elle un autre effet, plus méconnu, sur nos métiers informatiques ? Il semblerait qu’elle soit également à l'origine de la disparition du code…


La généralisation du télétravail en période de pandémie aurait renforcé le besoin d'automatiser les tâches de travail et serait peut-être à l'origine des phénomènes de no-code et de low-code. Serait-ce un effet « depuis le temps que je voulais automatiser, maintenant que j'ai un peu de temps à cause de la baisse d'activité, je m'y mets » ?

La promesse du no-code est de pouvoir implémenter des applications sans aucune ligne de code et donc plus facilement et par n'importe qui. L'idée est de ne plus se concentrer sur la technologie ou la plateforme, mais sur le métier. Serait-ce enfin la solution pour se débarrasser des développeurs et des DSI qui compliquent tout, défendent leur pré carré et ralentissent le time-to-market ? Le low-code, lui, est moins radical et propose...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

WSL2 : cheval de Troie ou cadeau empoisonné ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
241
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

La dernière version de WSL a fait partie des mises à jour récentes du système d'exploitation Windows 10. Nous ne nous sommes jamais penchés dans ces pages sur ce système de Microsoft permettant de faire tourner des applications GNU/Linux dans Windows. Franchissons le pas et voyons de quoi il en retourne...