Automatiser les tâches de conception de circuits imprimés : greffons pour KiCAD et FreeCAD

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
238
Mois de parution
juin 2020
Domaines


Résumé

KiCAD et FreeCAD convergent pour fournir un environnement cohérent de conception électronique et mécanique assistée par ordinateur. Ces deux outils rendent leurs fonctions accessibles depuis Python, langage permettant d’automatiser un certain nombre de tâches répétitives et donc fastidieuses. Nous proposons de rédiger quelques greffons (plugins) pour distribuer des vias [1] le long de lignes de transmissions radiofréquences (KiCAD), puis automatiser la réalisation du boîtier contenant un circuit imprimé avec les ouvertures pour ses connecteurs (FreeCAD).


Convié par le réseau des électroniciens du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) à présenter les solutions libres de conception électronique et mécanique de circuits imprimés, notre intervention se conclut par une série de questions portant sur des comparaisons avec certaines fonctionnalités des alternatives propriétaires, et en particulier dans le cas de la conception de circuits imprimés radiofréquences. Dans ce contexte, il est classique de distribuer une forte densité de vias [1] entre un plan de masse en face inférieure pour entourer les pistes en face supérieure transportant des signaux radiofréquences et minimiser les risques de couplages par rayonnement, en imposant des liaisons de faible impédance vers le potentiel de référence qu’est la masse. Si une fonctionnalité n’existe pas, KiCAD fournit la capacité à combler cette lacune par l’ajout de fonctionnalités au travers de greffons (plugins). Comme à peu près tous les logiciels...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Accélération de Python avec Numba

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
240
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

L’usage de Python est croissant depuis une dizaine d’années. L’engouement pour la fouille de données (data mining) et les réseaux de neurones profonds (deep learning) explique en partie ce dynamisme. L’un des rares reproches faits à Python est sa relative lenteur.

Python « moderne » : comment coder en Python en 2020 ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
110
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Le langage Python évolue progressivement, version après version et de nouvelles fonctionnalités voient le jour et changent la manière dont le langage peut être appréhendé.Au-delà de la curiosité que ces changements provoquent, ils sont des révolutions silencieuses ayant un impact réel sur le style de codage.

Les outils pour les développeurs Python

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
110
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Pouvoir déboguer son code en toutes circonstances, le tester à chaque amélioration, suivre son utilisation et son bon fonctionnement et être capable d’en optimiser les points faibles.Ce sont des enjeux importants que tous les développeurs connaissent. Voici les outils pour y parvenir.