AlphaFold, la réponse au problème le plus complexe de l'univers ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
234
Mois de parution
février 2020
Domaines


Résumé

Avec l’avènement de la biologie moléculaire au XXe siècle, l’homme a pris conscience qu’il pouvait utiliser le vivant pour l’étudier, puis pour le modifier. Le défi du XXIe siècle va porter sur l’utilisation intelligente de ce savoir pour accélérer l’évolution, et produire des nano machines, les protéines, capables de corriger tous les problèmes que nous avons engendrés. Mais pour cela, il faut répondre au problème le plus complexe de l’univers...


Les protéines sont de petites entités moléculaires qui jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement des cellules. L’ADN est le support transmissible de l’information génétique (le code biologique, par analogie avec le code source en informatique), mais c’est la protéine (le binaire) qui va permettre le fonctionnement de la cellule. La difficulté de comprendre en détail ce fonctionnement vient du fait qu’il est très onéreux de déterminer la structure d’une protéine, car à ce jour, seulement 150 000 protéines ont été caractérisées (sur 150 millions identifiées). Cet effort de caractérisation des macromolécules biologiques a néanmoins permis de comprendre la plupart des grands principes d’organisation des protéines, il reste à les mettre en œuvre de manière robuste pour répondre aux grands défis du 21e siècle. C’est dans ce domaine que l’équipe DeppMind de Google a fait un grand saut en avant avec sa solution AlphaFold.

Les...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Intelligence artificielle : la grande méprise

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
118
Mois de parution
mars 2020
Domaines
Résumé

Que ce soit dans les salons professionnels, la presse spécialisée ou même les publicités adressées au grand public, on n’échappe pas à l’intelligence artificielle. Pourtant, derrière ce terme, finalement très fourre-tout, il existe une véritable science. Mais entre l’état de l’art et ce qui existe réellement, il y a une différence qui change la donne.

Réalisez vos deepfakes avec les réseaux génératifs antagonistes

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
234
Mois de parution
février 2020
Domaines
Résumé

Parmi les applications du moment les plus décriées de l'intelligence artificielle figurent celles qui consistent à falsifier des supports multimédias (vidéos, images ou bandes sons...) dont il est de plus en plus difficile de savoir s'il s'agit d'un support orignal ou corrompu. Vous avez pu vous en rendre compte par vous-même en regardant la vidéo dans laquelle Barack Obama parle comme Donald Trump [1]. Nous allons découvrir dans cet article comment utiliser les réseaux génératifs antagonistes, pour créer des images ou vidéos truquées, communément appelées deepfakes.

Premiers pas avec TensorFlow 2.0

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
106
Mois de parution
janvier 2020
Domaines
Résumé

Vous ne pouvez pas ne pas avoir entendu parler de TensorFlow. Mais peut-être ne savez-vous pas exactement de quoi il s'agit, ni comment l'utiliser. Dans cet article, nous faisons le point sur le framework phare de Google pour le Machine Learning.

Utiliser simplement un réseau de neurones sur Raspberry Pi grâce à ONNX et Go

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
106
Mois de parution
janvier 2020
Domaines
Résumé

« Les data scientists sont partis et ont laissé un fichier au format HDF5. C'est magique, ça détecte les voitures. Tu crois qu'on peut en faire un outil ? Ça tournerait sur mon Raspberry Pi ? »Dans cet article, nous allons découvrir le format Open Neural Network eXchange (ONNX). Nous allons ensuite coder une petite application en Go dans le but d’exécuter un réseau de neurones sur Raspberry Pi, simplement.

Utilisation d'un accélérateur matériel : test du TPU Coral USB Accelerator

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
106
Mois de parution
janvier 2020
Domaines
Résumé

Des cartes et des clés USB permettant d'accélérer les calculs pour effectuer du Machine Learning ont fait leur apparition ces dernières années. Google, ne pouvant rester en retrait, propose ses solutions par le biais de la société Coral. Étudions dans cet article l'une d'entre elles, la clé USB Coral Accelerator.