Les articles de GNU/Linux Magazine N°234 - Février 2019

Image promotionnelle
Réalisez vos deepfakes avec les réseaux génératifs antagonistes
Article mis en avant

Réalisez vos deepfakes avec les réseaux génératifs antagonistes

Parmi les applications du moment les plus décriées de l'intelligence artificielle figurent celles qui consistent à falsifier des supports multimédias (vidéos, images ou bandes sons...) dont il est de plus en plus difficile de savoir s'il s'agit d'un support orignal ou corrompu. Vous avez pu vous en rendre compte par vous-même en regardant la vidéo dans laquelle Barack Obama parle comme Donald Trump [1]. Nous allons découvrir dans cet article comment utiliser les réseaux génératifs antagonistes, pour créer des images ou vidéos truquées, communément appelées deepfakes.

Vous êtes sans doute abonnés à une multitude de sites proposant des informations sous diverses formes. Avez-vous déjà constaté à quel point ces sites ne vous permettent pas de faire des découvertes ? Les algorithmes utilisés pour vous proposer des articles ont la fâcheuse tendance à se focaliser sur une information.
Se lancer dans le développement d’une application, qu’elle soit une application web, du back-office ou n’importe quoi, ne devrait pas se faire à la légère ! Avant de pondre la moindre ligne de code, le développeur doit se poser un certain nombre de questions...
Avec l’avènement de la biologie moléculaire au XXe siècle, l’homme a pris conscience qu’il pouvait utiliser le vivant pour l’étudier, puis pour le modifier. Le défi du XXIe siècle va porter sur l’utilisation intelligente de ce savoir pour accélérer l’évolution, et produire des nano machines, les protéines, capables de corriger tous les problèmes que nous avons engendrés. Mais pour cela, il faut répondre au problème le plus complexe de l’univers...
Nous proposons d’utiliser un oscilloscope radiofréquence comme source de données GNU Radio pour les applications nécessitant une large bande passante, telles que les mesures de temps de vol. Cette exploration sera l’occasion de découvrir la nouvelle mouture de GNU Radio attendue depuis 6 ans, la version 3.8, avec son lot de nouveautés et d’incompatibilités.
Suite à la conférence de Cologne du mois de juillet 2019, le périmètre de la version C++20 a été figé, et cette version est la plus riche depuis C++11, elle introduit quelques nouveaux concepts significatifs.
Le vénérable autoconf reste très utilisé parmi les projets bien établis. Un minimum de compréhension de sa syntaxe et de son fonctionnement permet donc de contribuer efficacement à ceux-ci, voire de proposer un toilettage.
LibreOffice permet de produire rapidement des documents de bonne qualité. Malheureusement, si l'on veut se servir de LibreOffice pour générer automatiquement des factures par exemple, le passage par LibreOffice Basic peut en refroidir certains… Utilisons donc Python !