Informatique quantique : jouez au billard quantique !

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
232
Mois de parution
décembre 2019
Domaines


Résumé

Les nombres, les matrices et vecteurs complexes sont les objets mathématiques de base pour la représentation des qubits en informatique quantique [1, 2]. Le but de ce second article d'une série sur l’informatique quantique est de montrer les différences fondamentales existant entre le monde physique classique et le monde quantique et de les illustrer facilement et simplement avec les vecteurs et matrices de nombres complexes. Cela nous permettra de comprendre quelques propriétés fondamentales, spécifiques du monde quantique : le principe de superposition, le phénomène d’interférence et la symétrie temporelle. Et pour faciliter les choses, nous allons jouer au billard!


Les exemples donnés ici le sont pour le logiciel SageMath [3]. SageMath est un logiciel libre de mathématiques sous licence GPL. Il combine la puissance de nombreux programmes libres dans une interface commune basée sur le langage de programmation Python (ce qui permet aux lecteurs qui le souhaitent de travailler directement avec le langage s’ils le souhaitent) dont le but est d’offrir une alternative viable libre et open source aux logiciels propriétaires tels que Magma, Maple, Mathematica et Matlab. Le lecteur pourra utiliser avec profit le document [4].

Les deux objets mathématiques que nous allons utiliser dans cet article sont les graphes et les matrices d’incidence (définies sur le corps des nombres complexes ). La notion de graphes – introduite par Léonard Euler en 1741 avec le célèbre problème des 7 ponts de Könisgberg – est un concept extrêmement puissant. D’une part, il permet de modéliser pratiquement tous les problèmes dans la...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Déboguer un exécutable Java

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
111
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

On attribue souvent au succès de Java la relative simplicité de sa syntaxe et surtout son vaste écosystème. C’est oublier un point essentiel dans son adoption : son débogueur et ses fonctionnalités qui simplifient tant le travail d’analyse et de résolution d’une erreur à l’exécution.

Créez un lecteur RSS avec PHP

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
242
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nous allons découvrir avec cet article le format de données RSS. Pour une mise en pratique, nous développerons une petite application en PHP permettant de lire un flux RSS.

Mise au point à distance avec GDB

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
111
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Le débogueur GDB est un outil indispensable pour la mise au point de programmes, a fortiori dans le cas du développement croisé (mise au point à distance ou « remote debug »). Dans cet article, nous allons voir comment mettre en place différentes solutions suivant plusieurs cas de figure (programme en espace utilisateur, noyau Linux statique ou pilote en espace noyau). Afin de permettre au plus grand nombre de lecteurs de tester les exemples décrits, nous utiliserons l’émulateur QEMU (et Buildroot) pour les démonstrations.

Jouons avec l'obfuscation de code

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
242
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Rendre son code illisible lorsque l'on prêche pour l'open source, c'est le mal incarné. Toutefois, il est possible de concevoir que dans certains cas, on souhaite obscurcir des parties d'un code et, surtout d'un point de vue purement technique, cela peut se révéler intéressant.

Le point sur le débogage en Python

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
111
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Il n'existe pas une unique façon de déboguer du code en Python. Dans cet article, nous allons faire un rapide tour des différentes techniques qui s'offrent à vous pour traquer les bugs.