RISC-V, une architecture de microprocesseur libre et ouverte

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
230
Mois de parution
octobre 2019
Domaines


Résumé
L’émergence de l’architecture de microprocesseur RISC-V, libre et ouverte, s’annonce comme une révolution dans le monde du matériel, analogue à celle suscitée par l’avènement du logiciel libre chez les développeurs. S’inscrivant dans la longue lignée des architectures RISC, sa simplicité explique sa large adoption, malgré sa relative jeunesse. Bien que le matériel RISC-V reste coûteux pour le grand public, un riche écosystème logiciel permet, dès à présent, d’expérimenter sous Linux.


On a rarement vu un tel engouement pour une nouvelle architecture de microprocesseur. Qu’il s’agisse d’universités ou d’entreprises de toutes tailles, le nombre d’acteurs impliqués dans la recherche et le développement des processeurs RISC-V (prononcé « risk-faïv ») ou d’outils afférents ne cesse de croître. Et la tendance ne semble pas près de s’inverser : on estime que, courant 2019, plus de 500 universités se mettront à dispenser des cours d’architecture des processeurs basés sur RISC-V, et qu’entre 10 et 100 millions de cœurs sortiront de fonderie [1]. Mais le phénomène va bien au-delà des sphères professionnelles. Comment expliquer un tel enthousiasme ?

Cet article va tâcher d’apporter des éléments de réponse. Pour ce faire, il convient dans un premier temps d’introduire RISC-V via un bref historique, accompagné d’une présentation de sa philosophie et de ses principaux contributeurs, ainsi qu’une liste succincte des applications...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Contrôle de ventilation PC par Arduino

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
36
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Les configurations PC actuelles reposent autour de processeurs (CPU comme GPU) qui sont certes très puissants en termes de calcul, mais également très consommateurs en énergie. Or la quasi-totalité de cette énergie électrique sera finalement transformée en chaleur que la machine doit dissiper, souvent activement. Rien d'étonnant donc de voir dans ces ordinateurs des systèmes de refroidissement normalisés qui pourront être utilisés par ailleurs, à condition d'être judicieusement contrôlés...

Une brève histoire des ASIC libres

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
36
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Derrière les annonces sur l’initiative Google/Skywater, à l'heure où NVIDIA rachète ARM et donc booste mécaniquement RISC-V, c'est toute une industrie qui va lentement, et inexorablement, basculer vers... un peu plus d'ouverture. Pour faire le point et envisager tout ce qu’il reste à faire, voici une rapide rétrospective, une petite revue des pratiques et de l’histoire de l'industrie impitoyable des galettes de silicium.

Le module du moment : Décodeur DTMF

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

DTMF, pour dual-tone multi-frequency est un encodage où chaque symbole d'un alphabet de 16 correspond à un couple de deux fréquences audibles, parmi une collection de 8, utilisées de concert. Initialement créé pour la téléphonie fixe, ce système permet historiquement d'encoder les pressions sur les touches d'un téléphone (« 0 » à « 9 », « A » à « D », plus « * » et « # ») et de transmettre le signal correspondant sous forme de sons.

Motoriser une antenne directionnelle avec un ESP8266

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Cet article aurait pu s'intituler « pointez les choses dans le ciel avec un ESP8266 », car en réalité, l'application de ce qui va suivre à la réception de signaux venus de l'espace n'est qu'une utilisation parmi tant d'autres. Notre objectif ici sera de motoriser une antenne de façon à la pointer automatiquement en direction d'un émetteur mobile, et plus exactement, un satellite en orbite basse (< 2000 km). Le tout, bien entendu, en le suivant alors qu'il se déplace.