Pourquoi Docker est obsolète

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
229
Mois de parution
septembre 2019
Domaines


Résumé
Pourquoi est-ce que j'ai la nette impression, avant même d'avoir écrit le moindre mot ou d'avoir pu introduire mon sujet, que déjà la moitié d'entre vous me déteste, tandis que l'autre moitié se frotte les mains, en se disant qu'ils avaient raison de penser que toute cette histoire ne serait qu'un feu de paille ?


Ça fait déjà 6 ans que Docker est entré dans le cœur de bien des développeurs comme étant LE composant d'infrastructure qui les a libérés d'un énorme fardeau et de pas mal de problèmes ; mais les personnes en charge des opérations ne le voient pas toujours de cet œil, car Docker est tout, sauf facile à gérer. D'ailleurs ils ont raison, et c'est pourquoi Kubernetes a un tel succès : les conteneurs sont peut-être cool pour les développeurs, mais l'orchestration est plus que jamais nécessaire pour les opérations. Et au final, les choix stratégiques incombent-ils à Docker ou à Kubernetes ?

1. Un CRI dans la nuit

Vous connaissez maintenant tous l'histoire de Kubernetes, et peut-être celle de LMCTFY, ce projet de conteneurs que Google a préféré abandonner pour participer au développement de libcontainer (Docker), parce que ce dernier était plus populaire. Est-ce que c'était la vision de Google qui était fausse, ou est-ce que ça a été un choix stratégique,...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...