Are you safe?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
223
Mois de parution
février 2019
Domaines


Résumé
Qu'est-ce qui vous garanti que vous êtes à l'abri ? Ces dernières années, nous avons vu passer pas mal de failles critiques telles que la CVE-2016-5195 [1] si joliment surnommée dirtycow ou la CVE-2017-5123 [2][3] qui utilise waitid(). Toutes les deux ont deux points communs : 1) de permettre de s'échapper d'un conteneur et devenir root de l'hôte 2) le hack se fait par le biais d'un appel système. Si ces failles sont aujourd'hui corrigées, comment allez-vous vous mettre à l'abri de la prochaine ? Êtes-vous en sécurité ?


Une petite révolution s'opère lentement dans l'IT. Hier encore, nous étions dans la culture du « ça ne doit pas arriver » ; et malheureusement, toutes nos tentatives pour que ça n'arrive pas ont lamentablement échoué. Forrest Gump l'avait très bien conceptualisé avec cette brillante formule : « shit happens ». Alors aujourd'hui, plutôt que de chercher à ce qu'une chose n'arrive pas, nous nous disons plutôt qu'elle arrivera, quels que soient nos efforts pour l'éviter, et que la meilleure manière de réagir c'est encore d'essayer de limiter au maximum son impact. Mais si c'est un point qui est relativement bien adressé par nos systèmes distribués actuels (au point de faire tourner un Chaos Monkey [4] sur votre infrastructure ?), en matière de sécurité c'est encore trop peu souvent le cas.

Vous vous imaginez peut-être que c'est anecdotique et que ça ne vous concerne pas. Aucun de vos workloads n'est exposé sur internet ? Tiens donc, pas même votre site web ?...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

En sécurité sous les drapeaux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

En sécurité sous les drapeaux... du compilateur, ces fameux -fstack-protector-strong et autres -D_FORTIFY_SOURCE=2 que l’on retrouve dans de plus en plus de logs de compilation. Cet article se propose de parcourir quelques-uns des drapeaux les plus célèbres, en observant les artefacts dans le code généré qui peuvent indiquer leur utilisation, tout en discutant de leur support par gcc et clang. Après tout, nombre d’entre eux sont utilisés par défaut sous Debian ou Fedora, ils méritent bien qu’on s’y intéresse un peu.

Introduction aux TPM (Trusted Platform Modules)

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM (Trusted Platform Modules), brique de base du Trusted Computing, ont été imaginés il y a une vingtaine d’années, et pourtant ils ne sont pas très utilisés malgré leurs réelles qualités. Comment expliquer cela ? Cet article tend à fournir de premiers éléments de réponse.

Identification automatique de signaux grâce à la fonction d’autocorrélation

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Vous connaissiez la chasse au trésor… Initiez-vous maintenant à la chasse au signal (signal hunting en anglais). La chasse au signal consiste à rechercher les signaux qui nous entourent dans l’espace invisible du spectre électromagnétique. Mais plus besoin de rester l’oreille collée sur un haut-parleur à tourner le bouton pour régler la fréquence. La SDR (Software Defined Radio) a révolutionné tout cela : une radio numérique et un PC est vous voilà armé pour découvrir ce monde que les professionnels dénomment le SIGINT (SIGnal INTelligence).

Avec le Spanning Tree Protocol, suis-je en sécurité dans mon réseau ?

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Dans le cadre des hors-séries sur les retours aux fondamentaux, cet article aura comme sujet le protocole STP (Spanning Tree Protocol). Inventé en 1985 par Radia Perlman, il permet principalement d’assurer une liaison réseau redondante et sans boucle. Ce protocole étant primordial au sein d’un réseau de moyenne à grande envergure, s’il n’est pas correctement configuré, cela pourra alors permettre à des attaquants de compromettre le réseau.