Partitionnement avec PostgreSQL 10

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
217
|
Mois de parution
juillet 2018
|
Domaines


Résumé
Le partitionnement dans PostgreSQL a toujours été un contournement d’autres fonctionnalités pour arriver à une séparation plus ou moins invisible, du point de vue de l’application, des données d’une table sur plusieurs tables. Il y eut de nombreuses tentatives au fil des ans pour améliorer cela, mais il y eut autant d’échecs... sauf avec cette version 10 qui réussit haut la main ce challenge. Cet article explique les différentes améliorations liées au partitionnement en version 10. On y voit aussi que certaines limitations restent présentes.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Pipelines en folie avec GitLab

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
107
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Il y a tout un tas d'expressions qui prêtent à réfléchir, comme : il n'y a rien de mieux que de ne rien faire, ou il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas. C'est plus ou moins ce qui est mis en application dans une chaîne de CI/CD : au moindre commit, une foule de petits robots se mettent en branle pour faire tout le nécessaire au déploiement de nos applications. Et si nous nous penchions sur toute cette machinerie ?

Préparer un système GNU/Linux temps réel pour vos applications audio

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
118
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Pendant longtemps, je me suis amusé à compiler des noyaux Linux afin de paramétrer mes ordinateurs avec les options correspondantes au matériel les composant. Par la suite, j’ai découvert la possibilité d’optimiser encore plus le cœur de mes systèmes GNU/Linux avec les fonctionnalités dites « temps réel », notamment pour faire tourner des logiciels audio avec le serveur de son Jack.

Le DevOps dans le monde réel

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
118
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Cela fait environ cinq ans que les demandes de « DevOps » sont de plus en plus nombreuses dans le milieu professionnel. Souvent, lors des entretiens, on s'aperçoit que chaque client, ou presque, a sa propre définition du mot. Nous allons essayer de donner ici notre vision, tirée de notre expérience de terrain, de cette fonction.

KeeRest : mettez du DevOps dans votre KeePass

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Nous avions vu dans MISC n°103 comment déployer une base KeePass en mode SaaS ciblant les particuliers ou de petits périmètres professionnels. Dans un autre monde, les pratiques DevOps se démocratisent et demandent d’augmenter l’agilité des développements tout en réduisant les délais de mise en production. Cet article est le fruit d’une collaboration entre un DevOps et un ingénieur SSI pour voir de quelle manière il est possible de tirer profit de KeePass dans ces environnements.

Par le même auteur

Évolution de PostgreSQL en version 11

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
101
|
Mois de parution
mars 2019
|
Domaines
Résumé
La version 11 de PostgreSQL est sortie le 18 octobre. Une première version corrective est déjà sortie et la seconde est prévue pour le 14 février 2019. Cette nouvelle version est principalement une version 10 améliorée : rien de bien révolutionnaire, mais de nouvelles fonctionnalités qui aident bien.

La version 10 de PostgreSQL et la réplication

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
99
|
Mois de parution
novembre 2018
|
Domaines
Résumé
Depuis la version 9.0, les développeurs de PostgreSQL améliorent sans cesse la réplication interne. Cette version ne fait pas exception, et continue à proposer de nouvelles options sur la réplication physique. Elle ajoute aussi un type de réplication attendu depuis longtemps, la réplication logique.

Performances et supervision avec PostgreSQL en version 10

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
220
|
Mois de parution
novembre 2018
|
Domaines
Résumé
Après avoir présenté les nouveautés majeures de la version 10, il nous reste à nous pencher sur les performances et la supervision. Cette version apporte beaucoup d’améliorations sur ces deux sujets. Les nouveautés en termes de supervision raviront les administrateurs cherchant à mieux comprendre le comportement de PostgreSQL. Quant aux améliorations de performance, elles sont nombreuses, la plus attendue étant un meilleur support de la parallélisation. Deux excellentes raisons pour installer cette version 10… avant de passer à la version 11 !

Partitionnement avec PostgreSQL 10

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
217
|
Mois de parution
juillet 2018
|
Domaines
Résumé
Le partitionnement dans PostgreSQL a toujours été un contournement d’autres fonctionnalités pour arriver à une séparation plus ou moins invisible, du point de vue de l’application, des données d’une table sur plusieurs tables. Il y eut de nombreuses tentatives au fil des ans pour améliorer cela, mais il y eut autant d’échecs... sauf avec cette version 10 qui réussit haut la main ce challenge. Cet article explique les différentes améliorations liées au partitionnement en version 10. On y voit aussi que certaines limitations restent présentes.

PostgreSQL 10, quelques nouvelles fonctionnalités

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
97
|
Mois de parution
juillet 2018
|
Domaines
Résumé
La version 10 de PostgreSQL est sortie depuis quelques mois, il est temps de faire un tour des nouvelles fonctionnalités et des changements majeurs. Ce premier article va discuter de différents points particulièrement intéressants, mais les trois grosses nouveautés, à savoir le partitionnement, la réplication logique et les améliorations au niveau performance et supervision seront abordées chacune dans leur propre article.

PostgreSQL 9.6 : les fonctionnalités moteurs

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
201
|
Mois de parution
février 2017
|
Domaines
Résumé
Dans un précédent article (voir GNU/Linux Magazine n°198), nous avons pu voir la nouveauté phare de la version 9.6 de PostgreSQL. Mais il ne s’agit pas de la seule amélioration de cette nouvelle version. Les développeurs ont passé aussi beaucoup de temps sur l’API de gestion des tables distantes, sur les possibilités offertes par la réplication physique, et sur plusieurs optimisations du moteur. Ils ont aussi travaillé sur différents aspects de l’administration comme la sauvegarde et la sécurité.