Dopez vos commandes shell

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
211
Mois de parution
janvier 2018


Résumé
Il arrive souvent en utilisant une commande Shell que l'on se rende compte que celle-ci est trop « petite » : pas assez d'options, pas assez de sous-commandes, etc. Dans cet article, nous allons voir comment augmenter la puissance de commandes usuelles.


Régulièrement les nouvelles versions de GNU/Debian arrivent. On n'en est pas au rythme d'Ubuntu avec deux versions par an, mais si l'on veut suivre cela peut poser quelques problèmes… surtout de temps ! Je n'ai jamais réussi une mise à niveau complètement fonctionnelle et j'ai donc pour habitude de procéder à une réinstallation complète du système. Avec un bon partitionnement, l'impact n'est pas énorme, mais il faut lister puis réinstaller les logiciels que l'on a l'habitude d'utiliser. Il y a certes le dpkg--get-selections qui permet de récupérer la liste des paquets installés, mais sur un système « vivant » on ne souhaite pas forcément garder tous les paquets. Un tas de logiciels et de dépendances ne sont présents que pour faire des tests et n'ont donc aucune raison d'être installés à nouveau. Il faudrait pouvoir signaler lors de l'installation d'un paquet si l'on souhaite le conserver dans une liste pour une installation future ou pas. C'est le point...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite