Honeypot qui mal y pense

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
210
Mois de parution
décembre 2017
Domaines


Résumé
Les honeypots, ces obscurs pièges abscons tendus sur la route des indésirables intrus, sont aux années 2000 ce que les sondes de détection d'intrusion (« IDS » ou Snort) étaient aux années 1990 : au mieux des jouets pour chercheurs en sécurité, au pire des boites noires posées dans un coin du réseau attendant qu'un stagiaire se penche sur les logs ou que l'espace disque se remplisse jusqu'à plus soif. Des évènements récents – WannaCry, NotPetya – semblent avoir cependant redoré leur blason et leur redonnent une nouvelle vie.

1. Père Castor, raconte-nous une histoire

La scène se déroule en 1986. Après plusieurs mois passés à parcourir les méandres d'Internet et à fouiner dans les entrailles de dizaines d'ordinateurs dont les données les moins sensibles étaient classifiées « Secret Defense », Markus avait enfin trouvé ce qu'il cherchait – ou plutôt ce que ses commanditaires lui avaient demandé de trouver : des documents sur le programme spatial militaire américain « Star Wars » qui consistait à déployer une myriade de satellites tueurs de missiles pour contrer une frappe soviétique. Il ne lui restait qu'une étape à franchir pour exfiltrer ces données : envoyer un courriel à Barbara Sherwin mentionnant la liste des documents demandés et l'adresse postale où les envoyer. Ce que Markus fit.

figure-1

Fig. 1 : Message envoyé à Barbara Sherwin.

Mais de l'autre côté du câble, son message fut intercepté par Clifford Stoll, un astronome reconverti en administrateur système Unix et en...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Avec le Spanning Tree Protocol, suis-je en sécurité dans mon réseau ?

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Dans le cadre des hors-séries sur les retours aux fondamentaux, cet article aura comme sujet le protocole STP (Spanning Tree Protocol). Inventé en 1985 par Radia Perlman, il permet principalement d’assurer une liaison réseau redondante et sans boucle. Ce protocole étant primordial au sein d’un réseau de moyenne à grande envergure, s’il n’est pas correctement configuré, cela pourra alors permettre à des attaquants de compromettre le réseau.

Return oriented programming 101

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Le Returned Oriented Programming (ou ROP) est une technique permettant d'exploiter des programmes disposant de la protection NX (No eXecute) ou DEP (Data Execution Prevention). L'objectif de cet article est de vous présenter les bases du ROP, ainsi que l’exploitation pas-à-pas d’un programme d’entraînement via l'utilisation de la bibliothèque python pwntools [1]. Dans un souci de simplicité, la démonstration sera réalisée sur un programme s'exécutant sur un système Linux 64 bits. Bien entendu, cette démonstration reste applicable sur d'autres architectures (ARM, MIPS, etc.).

Use-After-Free dans le noyau Linux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Pièce logicielle qui a accompagné les deux dernières décennies, le noyau Linux est un système relativement complet qui dispose d’un allocateur de mémoire dynamique. Comme tous les logiciels classiques, le noyau est ainsi régulièrement sujet à des vulnérabilités de type Use-After-Free via cet allocateur.

Introduction au dossier : Sécurité système & logiciel - Exploitation & contre-mesures

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

La thématique de ce hors-série, comme vous avez d’ores et déjà pu le remarquer, est dédiée à la sécurité système et logiciel. Derrière cette terminologie qui couvre un large spectre de ce que peut être la sécurité, l’idée est de continuer les hors-séries qui traitent des fondamentaux de sous-domaines de la sécurité informatique.

Applications des TPM

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM, inventés il y a une vingtaine d’années, ont pénétré progressivement les plateformes numériques. Malgré ce long historique, les TPM ont encore aujourd’hui du mal à s’imposer. Pourtant, leurs applications potentielles sécuritaires sont très intéressantes : Authenticated Boot, Remote Attestation, Scellement, amélioration de la sécurité de la cryptographie logicielle. Cet article détaille ces principales applications et liste quelques produits connus qui utilisent les TPM.