Mise en place d’une IP virtuelle avec Corosync et Pacemaker

GNU/Linux Magazine n° 209 | octobre 2017 | Sébastien Reuiller
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Dans la course à la haute disponibilité, le basculement automatique en cas de défaillance est un mécanisme incontournable pour assurer la continuité de service. Par exemple, vous pouvez avoir déployé le meilleur des répartiteurs de charge, si vous n’en déployez qu’un, vous créerez par la même occasion un point unique de défaillance. La mise en place d’une IP virtuelle va vous permettre d’éviter cela, suivez le guide...

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article