Amazon <3 Linux

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
207
|
Mois de parution
septembre 2017
|
Domaines


Résumé
Qui d'entre vous n'a jamais entendu parler de AWS (Amazon Web Services), LE cloud public qui domine le marché, la panacée du DevOps, le destructeur de toute une industrie, l'hébergeur qui soutient désormais un bon 40% du Web mondial ? Si tu réponds « moi » à cette question, tu devrais visiter autre chose que des sites en HTML v2 et cesser d’éditer tes fichiers de conf à la main.La triple pique d'entrée de jeu c'est gratos, ça me fait plaisir. AWS, c'est le rouleau compresseur, et cette position de leader n'est pas liée à la chance, puisque comme nombre de solutions disruptives, les analystes les plus pointus proféraient à son lancement que « ça marchera jamais » ©®™ ; non, le succès de ce cloud réside en grande partie dans son API, ses outils, le plus souvent libres, et la puissante communauté qui s'est construite autour. Ce que je vous propose dans cet article, c'est de faire connaissance avec ces outils, et en particulier l'AWS cli [1] basée sur boto3[2], tous les deux sous licence Apache 2[3].

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Accélération de Python avec Numba

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
240
|
Mois de parution
septembre 2020
|
Domaines
Résumé

L’usage de Python est croissant depuis une dizaine d’années. L’engouement pour la fouille de données (data mining) et les réseaux de neurones profonds (deep learning) explique en partie ce dynamisme. L’un des rares reproches faits à Python est sa relative lenteur.

Python « moderne » : comment coder en Python en 2020 ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
110
|
Mois de parution
septembre 2020
|
Domaines
Résumé

Le langage Python évolue progressivement, version après version et de nouvelles fonctionnalités voient le jour et changent la manière dont le langage peut être appréhendé.Au-delà de la curiosité que ces changements provoquent, ils sont des révolutions silencieuses ayant un impact réel sur le style de codage.

Zéro SQLi malgré les développeurs

Magazine
Marque
MISC
Numéro
111
|
Mois de parution
septembre 2020
|
Domaines
Résumé

Nous proposons une méthode pour effectuer des requêtes SQL qui garantit l'invulnérabilité aux injections SQL, y compris lorsqu'elle est utilisée par un développeur pressé ou incompétent, contrairement aux requêtes paramétrées. Basée sur l'utilisation d'arbres de syntaxe abstraite, elle permet facilement de construire des requêtes dynamiques et est plus facile à mettre en œuvre qu'un ORM. Nous proposons une bibliothèque Java implémentant nos idées, mais la méthode peut s'appliquer à d'autres langages de programmation et d'autres types de requêtes.

Par le même auteur

Amazon <3 Linux

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
207
|
Mois de parution
septembre 2017
|
Domaines
Résumé
Qui d'entre vous n'a jamais entendu parler de AWS (Amazon Web Services), LE cloud public qui domine le marché, la panacée du DevOps, le destructeur de toute une industrie, l'hébergeur qui soutient désormais un bon 40% du Web mondial ? Si tu réponds « moi » à cette question, tu devrais visiter autre chose que des sites en HTML v2 et cesser d’éditer tes fichiers de conf à la main.La triple pique d'entrée de jeu c'est gratos, ça me fait plaisir. AWS, c'est le rouleau compresseur, et cette position de leader n'est pas liée à la chance, puisque comme nombre de solutions disruptives, les analystes les plus pointus proféraient à son lancement que « ça marchera jamais » ©®™ ; non, le succès de ce cloud réside en grande partie dans son API, ses outils, le plus souvent libres, et la puissante communauté qui s'est construite autour. Ce que je vous propose dans cet article, c'est de faire connaissance avec ces outils, et en particulier l'AWS cli [1] basée sur boto3[2], tous les deux sous licence Apache 2[3].

Des bits comme s'il en pleuvait : une appliance SAN/NAS sous NetBSD

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
181
|
Mois de parution
avril 2015
|
Domaines
Résumé
À Noël, je suis le désespoir de ma famille. En effet, là où d'autres demandent des Blu-ray, de quoi s'habiller en hiver ou encore une nouvelle poêle à frire, moi je demande des composants. Des disques, des cartes, des trucs super pas excitants pour les personnes qui vous les offrent. Cette année, je voulais plus de place sur mon NAS [1], plein de bits pour y coller des documents à haute teneur multimédia.

NetBSD, le système du futur du subjonctif

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
74
|
Mois de parution
septembre 2014
|
Domaines
Résumé
« The Original UNIX », c'est pour cette punchline que j'avais voté lorsque le groupe chargé du marketing chez NetBSD cherchait une approche différente du classique « of course it runs NetBSD » ; néanmoins, s'il est l'héritier le plus direct des travaux du CSRG [1] et l'un des plus grands défenseurs de la portabilité du code, le projet NetBSD n'est certainement pas un système d'exploitation du passé, loin s'en faut. Bénéficiant des avancées standards d'autres OS, NetBSD dispose en outre d'avantages uniques dont l'administrateur système aguerri saura faire usage. Dans cet article, nous allons monter un serveur web articulé autour de briques modernes, et allons dans notre périple découvrir l'ensemble des éléments nécessaires au déploiement d'un système aussi réactif que respectueux des standards.

Préface

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
74
|
Mois de parution
septembre 2014
|
Résumé

Huit ans. Huit ans se sont écoulés depuis les deux derniers numéros hors-séries BSD et le mook que vous tenez entre les mains. Il y a huit ans, il est probable qu'une bonne partie d'entre vous n'avait même jamais touché un système UNIX/Linux, et réalisait plutôt son grand œuvre Lego(c)(tm).

Pendant ces huit années, le monde du Libre a proprement explosé, il est partout, omniprésent sur vos mobiles, vos tablettes, votre télé ou votre point d'accès Wi-Fi ; et si des sociétés telles que Google ne se cachent pas d'utiliser le système GNU/Linux comme socle entre l'espace utilisateur et le matériel, d'autres, sans totalement le masquer, ne font pas étalage des technologies libres constituant la pierre angulaire de leurs systèmes. En tête de liste notons particulièrement la société Apple, dont l'espace utilisateur du système d'exploitation Mac OS X est directement issu de FreeBSD.

Les différents BSD

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
74
|
Mois de parution
septembre 2014
|
Domaines
Résumé

« Salut, je voudrais installer *BSD, vous me conseillez quoi ? »Cette phrase, lue et relue des centaines, des milliers de fois, est fondamentalement incorrecte. *BSD n'existe pas. Plus important, lorsque l'on souhaite mettre le pied à l'étrier d'un système BSD, un minimum de contexte est nécessaire, car chacun des héritiers de BSD UNIX suit une philosophie bien définie, et si chacun d'entre eux s'avère éminemment versatile, certains seront plus adaptés et faciles d'accès fonction de l'utilisation souhaitée. Nous allons ici faire connaissance avec les trois systèmes BSD les plus connus, NetBSD, FreeBSD et OpenBSD et évoquer leurs forces et faiblesses afin de guider votre choix de façon la plus objective possible.

Jouons un peu (plus) avec nginx

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
172
|
Mois de parution
juin 2014
|
Domaines
Résumé
Il existe pour le serveur web / proxy inverse nginx une foule de modules tierce partie, à ajouter au besoin, pas encore intégrés upstream mais pourtant de très bonne facture. Parmi les auteurs de ces modules, il en est un qui sort du lot par la quantité mais surtout la qualité de ses contributions, il s'agit de Yichun Zhang, plus connu sous son pseudo : agentzh.