Utiliser (enfin) Midnight Commander

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
205
Mois de parution
juin 2017
Domaines


Résumé
Lorsque l'on veut naviguer dans l'arborescence de fichiers, il n'y a que trois solutions : le mode graphique avec des applications telles que Nautilus, le mode ligne de commandes dans un terminal ou le mode « hybride » avec Midnight Commander. Dans cet article, nous allons étudier la dernière solution dans le détail.


Midnight Commander fait partie de ces outils bien connus des administrateurs système, mais sans doute moins des développeurs. Pour ma part cela, fait des années que régulièrement je me dis « allez, cette fois je m'y mets »... et que finalement, après avoir navigué dans deux ou trois répertoires je me dis qu'effectivement l'outil a un fort potentiel, mais que ce n'est pas le moment, car il est trop long à prendre en main. Je pense que c'est la même réflexion que pour la personne qui souhaite se mettre à Vim : il faut du temps et on abandonne rapidement. J'ai donc décidé de sauter le pas et de relater mon expérience dans cet article.

1. Installation

Midnight Commander n'est pas installé par défaut. Sur un système GNU/Debian, cela se fait très simplement, à partir du moment où l'on connaît le nom du paquetage bien sûr :

$ sudo apt install mc

2. Démarrage et usage de base

Non, ne cherchez pas la doc... il existe bien https://midnight-commander.org/wiki/doc, mais il...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Recherchez efficacement des fichiers ou du texte avec find et grep

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Dans la vie de tous les jours, lorsque l'on perd un objet, on se retrouve la plupart du temps seul face à sa mémoire, sans personne pour vous indiquer où vous avez bien pu poser ces #$*!@& de clés ! Sous Linux, il existe des outils bien pratiques qui vous permettront de gagner un temps appréciable...

Installer et administrer un serveur d’impression CUPS

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Lorsqu’on travaille sur un réseau ou en local, il est très pratique de pouvoir imprimer depuis son poste de travail en toute transparence. Qu’une imprimante soit directement connectée à un ordinateur ou bien soit partagée par un serveur dédié, l’utilisateur doit en effet être en mesure d’envoyer ses documents dans une file d’attente (spooler) qui sera en charge de traiter les impressions. Par le passé, c’était le serveur LPRng (via LPD) qui monopolisait l’impression sur les systèmes de type Unix. Mais l’arrivée de CUPS a changé la donne.

Corriger automatiquement vos dernières commandes shell

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Qui n’a jamais eu envie d’insulter son terminal parce qu’il n’arrive pas à interpréter une commande contenant une faute de frappe évidente ? Lorsque vous oubliez de taper sudo au début d’une commande, votre terminal vous répond « erreur : vous ne pouvez effectuer cette opération qu’en mode administrateur. », n’avez-vous pas envie de lui répondre « Donc tu sais ce que je veux, débrouille-toi !  » ? Pas envie de corriger la commande, juste envie de taper « Merde » ou « Bordel » (ou « fuck » !). Cet exutoire est à portée de clavier avec The Fuck !

« Ben moi en général, je lui réponds “merde”. En principe ça colle avec tout. » Lionnel Astier, Kaamelott, Livre IV