Édito

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
205
|
Mois de parution
juin 2017
|


Résumé
On ne peut pas gagner à tous les coups ! C’est le constat qu’il m’a malheureusement fallu faire en essayant de lutter une énième fois contre l'obsolescence programmée…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Par le même auteur

Édito

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
109
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Résumé

La société Synopsys a récemment publié un rapport de 39 pages intitulé « 2020 Open Source Security and Risk Analysis (OSSRA) Report » [1]. Cette étude, basée sur l'analyse de 1253 applications, indique que 99% des applications auditées contiennent des composants open source. Si toutes les applications analysées étaient open source, cela n'aurait guère d'intérêt, mais il faut savoir que 30% d'entre elles sont propriétaires. Il y a donc un intérêt indéniable pour l'open source qui s'immisce dans pratiquement tous les développements logiciels.

Premiers pas avec GDScript et Godot

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
109
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Le langage de scripting par défaut de Godot est le GDScript. Plutôt que de se lancer dans du C# ou encore du Python comme cela est possible, autant utiliser le langage natif du logiciel (surtout quand il s'inspire de Python…).

Godot pour coder des jeux, mais pas seulement !

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
109
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Godot peut être employé pour développer des jeux en 2D ou en 3D, mais il est également possible de réaliser des interfaces pour des applications plus professionnelles. Le « petit » plus sera de ne développer qu'une seule fois pour de multiples systèmes...

Créez une fake webcam pour modifier l'image de vos visioconférences

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
239
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Avec le confinement, le nombre de visioconférences a augmenté de manière exponentielle. Malheureusement, seul Zoom propose de modifier l'arrière-plan de ce que filme votre caméra, masquant ainsi votre capharnaüm. Je vous propose donc d'utiliser Python et OpenCV pour créer un faux périphérique de webcam utilisable avec n'importe quelle application et sur lequel nous pourrons modifier l'image...