Address Space Layout Randomization

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
204
Mois de parution
mai 2017
Spécialités


Résumé

Brad Spengler, le leader du projet grsecurity, exprimait, lors de son intervention au SSTIC 2016, son agacement à lier la sécurité d'une application à son implémentation. Pour lui, la sécurisation d'une application ne doit pas se faire via la recherche de bugs dans cette dernière, mais doit être assurée par la plateforme sur laquelle elle s'exécute. L'ASLR fait partie de ces évolutions proposées par les systèmes d'exploitation, dans le but de complexifier l'exploitation de failles applicatives.


 

Au milieu des années 2000, l'exploitation de failles applicatives en userland était relativement simple, car il n'existait que très peu de mécanismes de protection. Ces dernières sont venues initialement des fondeurs avec le DEP, Data Protection Execution, visant à partitionner l'espace mémoire en pages exécutables ou non d'une application. Notamment, les zones mémoires hébergeant la pile ou le tas ne sont plus exécutables. Pour contourner ces protections, une nouvelle génération d'exploit a vu le jour, visant à utiliser le code exécutable présent dans l'application défaillante en modifiant, par exemple, le flux d'exécution vers des fonctions connues de la libc. Cette technique d'exploitation, connue sous le nom de return to libc, repose sur le fait que l'adresse de la fonction visée est prédictible à l'exécution de l'application. L'Address Space Layout Randomization, ou ASLR constitue une réponse intéressante du système d'exploitation, en...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Présentation des EDR et cas pratiques sur de grands parcs

Magazine
Marque
MISC
Numéro
116
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Réduire le temps de détection d'une attaque et sa remédiation est un enjeu crucial. Une technologie apportant de nouvelles solutions fait parler d'elle, son nom : EDR pour Endpoint Detection and Response. Mais qu'est-ce qu'un EDR, comment l'évaluer, le déployer ? Comment se démarque-t-il des autres solutions du marché ?

Introduction au dossier : EDR – Quel apport pour la sécurité de votre parc ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
116
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

La supervision de la sécurité des terminaux est souvent le parent pauvre des directions informatiques. Pendant longtemps, l’alpha et l'oméga en matière de gestion de la sécurité des terminaux se sont résumé à un antivirus, avec dans le meilleur des cas une console centralisée, l’application des patch tuesday et une authentification via contrôleur de domaine sans droits d'administration pour les usagers.

Résumé des attaques publiées sur les TPM

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Spécialités
Résumé

Les TPM, bien que protégés face aux attaques physiques, et certifiés à un bon niveau de sécurité par les Critères Communs (EAL4+ au minimum), ont subi depuis une vingtaine d’années quelques attaques, montrant qu’ils ne sont pas la contre-mesure inviolable pour garantir l’intégrité logicielle des plateformes numériques. Cet article se propose de résumer les principales vulnérabilités remontées au fil du temps sur les TPM du marché.