Utilisez un code source de qualité en respectant un standard

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
199
Mois de parution
décembre 2016
Domaines


Résumé
La plupart des tutoriels et livres de programmation disposent d’un chapitre lié aux conseils sur la manière de nommer les variables, les fonctions, les commentaires, etc. Mais pourquoi diantre se tuer à essayer de respecter ces fichues règles alors que je peux aller droit au but ? Cette question, je suis sûr que tous nous nous la somme posée à nos débuts en programmation. La plupart d’entre nous a, avec le temps, fini par se faire un ensemble de règles personnelles pour quand même s'y retrouver dans le code lorsqu’il y a problème. Certains sont obligés de respecter des règles de codage [1] parce qu’il faut bien que leurs collègues du projet comprennent facilement. Nous allons voir dans la suite comment améliorer la qualité de son code source grâce aux standards de codage existants.


Les standards de programmation étant nombreux, dans cet article nous allons vous présenter de façon rapide le standard GNU C utilisé par les programmeurs de la FSF (Free Software Fundation) et autres programmes open source écrits en C. La vérification du code relativement au standard requérant généralement un analyseur, nous allons prendre le cas du logiciel open source SonarQube et présenter un exemple d'analyse de code relativement aux règles prédéfinies pour un projet.

Tous les fabricants de logiciels informatiques vous diront que leur logiciel est de bonne qualité [2]. C’est à se demander s’il s’agit de la qualité de la conception du logiciel, de la qualité perçue par le client (ergonomie, etc.), de la facilité de maintenance, de la performance, la portabilité ou encore de la fiabilité. Une chose est sûre c’est qu’il n’y a pas de logiciel de bonne qualité sans que son code source ne le soit. Nous nous intéressons ici à la qualité du code...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Les barrages se tordent (de rire) : comparaison d'images (mal) géoréférencées avec l'interférométrie par RADAR spatioporté

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Nombre d’images diffusées sur le Web sont manipulées, en particulier pour être projetées dans un référentiel géographique. Des projections automatiques mal contrôlées peuvent aboutir à un résultat aberrant... repris dans un documentaire diffusé par France 24 et donnant lieu à polémique sur les risques de rupture du plus gros barrage hydroélectrique du monde. Un peu de bon sens et de contrôle de l’information auraient pu éviter la bévue.

Les défis de la maintenance logicielle

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
113
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Maintenir régulièrement et efficacement un logiciel n’est pas une tâche simple. La complexité croissante qui vient avec l’enrichissement de la solution et la multiplication des versions, ainsi que des plateformes d’exécution ajoutent sans cesse à la problématique. Pour y parer, méthode comme outillage adapté sont donc requis.Dans cet article, nous nous proposons de faire un petit tour d’horizon des défis qui caractérisent aujourd’hui la maintenance logicielle.

L’hameçonneur hameçonné

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
246
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Nous recevons tous régulièrement de nombreux mails de phishing. Ils sont même tellement nombreux que l’on n’y prête plus guère attention. Alors, comment certaines personnes peuvent-elles encore se laisser prendre dans des filets aussi grossiers...