Fichtre et si j'étais le problème de mon équipe ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
199
Mois de parution
décembre 2016
Domaines


Résumé
Depuis quelques numéros maintenant je parle dans ces colonnes de bonnes pratiques, de travail en équipe, de choses à faire et à ne pas faire. Pour conclure ce cycle, je vais terminer par un article essayant de donner des pistes si vous vous êtes reconnus dans le portrait du Mister Hyde que j'ai dépeint au cours de mes articles précédents.

On écrit que rarement du code seul. La plupart du temps, et c'est une bonne chose, on travaille en équipe. Mais travailler en équipe demande plus que d'être juste bon pour écrire du code. Travailler en équipe demande de savoir communiquer, de faire preuve d'empathie, de compassion et d'humilité. Au cours de mes précédents billets d'humeur, j'ai souvent esquissé le portrait d'un Mister Hyde du développement, celui ou celle par qui l'implosion d'une équipe arrive. Si vous vous êtes reconnu dans ce portrait en creux, tout n'est pas perdu, continuez à lire et vous retrouverez peut-être le chemin pour redevenir le bon docteur Jekyll. 

Pour commencer, je vais répondre à une objection que l'on m'oppose souvent lorsque je pars dans une grande discussion sur les choses à faire ou à ne pas faire lorsque l'on travaille en équipe. On me rétorque souvent que si je tiens ce discours c'est parce que je tiens à mon code et que je ne veux pas qu'on me dise qu'il est mal foutu...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...