De la prédation de l’État sur le numérique

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
187
Mois de parution
novembre 2015
Domaines


Résumé
À un an de la course présidentielle, il ne reste que peu de temps au Gouvernement en place pour lancer de grandes réformes structurelles, ce qui ne l’empêche pas de communiquer sur des projets qui ne se révèlent être que des anecdotes que l’Histoire institutionnelle ne retiendra pas forcément en bien.

Quelle mouche a piqué nos dirigeants actuels pour qu’ils s’intéressent absolument aux questions relatives au numérique, sans pour autant en connaître les tenants et les aboutissants ni en maîtriser les fondamentaux philosophiques, sous couvert de Bien Commun ? À y regarder de plus près, il semblerait que cette attitude ne soit pas totalement désintéressée.

Au sens strict du terme, la prédation se définit comme le mode de nutrition des animaux prédateurs ou le mode de subsistance des populations prédatrices. Pour faire simple : survivre réside dans le fait de s’attaquer à plus faible que soi. La faiblesse n’est pas nécessairement physique : elle peut être structurelle et dans le cas du numérique, il y a un prédateur – l’État – qui va s’immiscer dans un domaine qui n’avait pas besoin de lui, avec le concours de victimes consentantes – faisant une belle illustration du syndrome de Stockholm – afin de le broyer et de le vider de son essence.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

WSL2 : cheval de Troie ou cadeau empoisonné ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
241
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

La dernière version de WSL a fait partie des mises à jour récentes du système d'exploitation Windows 10. Nous ne nous sommes jamais penchés dans ces pages sur ce système de Microsoft permettant de faire tourner des applications GNU/Linux dans Windows. Franchissons le pas et voyons de quoi il en retourne...