Android : Cachez ce code que je ne saurais voir

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
185
Mois de parution
septembre 2015
Domaines


Résumé
Nous l'avons vu précédemment dans GLMF, il est relativement aisé de décompiler une application Android pour en retrouver le code source. Voyons donc comment s'en protéger un minimum, en coupant, optimisant ou tout simplement cachant le code de vos applications. La vie est bien faite, ProGuard est là pour cela.

Nous avions rapidement abordé le sujet précédemment, mais il est tout à fait possible (et facile d'ailleurs) de protéger le code de son application contre les tentatives de rétro-ingénierie. Certains programmeurs y voient une forme de jeu dont le but est d'écrire son code en utilisant une syntaxe illisible ou certaines particularités du langage rendant sa lecture des plus difficiles. Dans la vraie vie, on utilise un outil pour cela, qui s'occupera de faire de même, mais sur le code objet généré, plutôt que sur le code source en lui-même. La terminologie logicielle alors utilisée se nomme obfuscation, obscurcissement ou encore « code impénétrable ». Le terme est suffisamment évocateur : le but est bien d'empêcher quiconque de lire et/ou comprendre ce que fait votre code.

Dans le cadre du développement d'applications Android, le logiciel libre ProGuard peut être utilisé à cet effet. Très facilement intégrable avec Eclipse/Ant et complètement intégré avec...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Conservez l’historique de vos commandes pour chaque projet, le retour

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
241
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Pouvoir conserver un historique dédié pour chaque projet, voici l’idée géniale énoncée par Tristan Colombo dans un précédent article de GLMF [1]. Cet article reprend ce concept génial (je l’ai déjà dit?) et l’étoffe en simplifiant son installation et en ajoutant quelques fonctionnalités (comme l’autodétection de projets versionnés pour proposer à l’utilisateur d’activer un historique dédié, si ce n’est pas le cas).