Dépassez les limitations du code ASCII avec le C99

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
183
Mois de parution
juin 2015
Spécialités


Résumé
Le bon vieux code ASCII ne permet pas de gérer les caractères accentués (pour ne pas parler de certaines langues étrangères qui possèdent des milliers de symboles…). Le C99 fournit enfin le support pour utiliser les caractères de n'importe quelle langue dans vos programmes.

Le code ASCII (acronyme pour American Standard Code for Information Interchange) est un codage de caractères devenu populaire dans les années 60. La principale force de l' ASCII est qu'il est devenu un standard defacto disponible sur n'importe quel système ; par contre, comme il a été développé aux États-Unis, il ne prend en charge que les caractères occidentaux non accentués. Afin de dépasser ces limitations, un nouveau standard appelé Unicode a été introduit. Cependant, le langage C est assez ancien, et son type char ne peut représenter qu'une toute petite partie des caractères Unicode : ce n'est qu'à partir de la version C99 qu'un véritable support pour les caractères internationaux a été introduit. Cet article fait le point sur ces nouvelles possibilités apportées par le C99, et leur utilisation en pratique.

1. De l'ASCII à Unicode

1.1 Les origines du code ASCII

Le code ASCII a été introduit au début des années 60 avec l'objectif affiché de définir un...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Godot : tests unitaires et export Android

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
250
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Dans cette série d’articles [1] [2], nous avons découvert comment créer un jeu aussi complexe qu’un jeu d’aventure avec le moteur de jeu Godot. Dans cette dernière partie, nous verrons la finalisation du jeu : menu, tests et export.

Cotation automatique d’un questionnaire manuscrit

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
115
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Suivant le public visé, l’acquisition de données peut encore se faire via un support papier pour des raisons de commodité. Le problème avec le papier, c’est que l’on peut difficilement automatiser l’analyse des données ! À moins que l’on ne se penche sur une solution mettant en œuvre la reconnaissance de symboles...

Python : comment utiliser les context managers ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
250
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Vous les utilisez peut être sans le savoir, ou distraitement : les context managers sont mis en œuvre grâce à la syntaxe with ... as. Ils sont peu utilisés en tant que mécanisme à part entière, mais peuvent avoir un grand intérêt dans l’architecture d’un code. Cet article va vous les présenter et vous expliquer comment les utiliser.

Petite introduction à OpenShift

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
250
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Livrer rapidement les applications et accélérer le cycle de développement logiciel est l’un des objectifs principaux de tout développeur qui souhaite se focaliser sur le développement et la conception de son code, sans avoir à se soucier des infrastructures sous-jacentes. Dans cet article, nous évoquons la plateforme Redhat OpenShift Container Platform, et nous détaillons comment déployer rapidement des applications conteneurisées de façon simple, rapide et automatisée.

Hyperautomatisation d’un serveur d’intégration continue à l’aide d’Ansible et de Podman

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
115
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Dans cette ère de l’automatisation poussée et le déploiement d’applications sur des infrastructures Cloud, la valeur d’un système se juge de plus en plus sur sa capacité à être intégralement mis en place sans intervention humaine. Nous allons donc explorer dans cet article un tel cas d’étude, en proposant d’automatiser entièrement l’installation d’un serveur d’intégration continue (Jenkins) à l’aide d’Ansible et de Podman !