Les nouveautés d'HAProxy 1.5

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
179
Mois de parution
février 2015
Domaines


Résumé
HAProxy est le logiciel open source dédié à la répartition de charge et à la haute disponibilité. Après 4 ans et demi de développement, la version 1.5 est enfin disponible, apportant un grand nombre de nouveautés.

HAProxy [1] est un logiciel libre, fiable et très rapide de gestion de haute disponibilité et de répartition de charge pour les applications reposant sur les protocoles TCP et HTTP. C'est un logiciel userland (dont le code est exécuté hors du noyau) qui fonctionne en mode reverse-proxy (d'où le nom).

La première version d'HAProxy est sortie en 2001. Au fil des années, il s'est imposé comme la référence des logiciels open source de répartition de charge, intégré aux principales distributions Linux et il est souvent déployé comme répartiteur de charge par défaut dans les environnements cloud. Il y a fort à parier que plusieurs services que vous utilisez au quotidien reposent sur HAProxy.

La dernière version stable, la 1.4, est sortie début 2010. Elle apportait notamment la conformité HTTP et l'analyse de contenu. Pour la 1.5, le développeur principal du projet, Willy Tarreau, avait promis le HTTP Keep-Alive côté serveur ... ce qui a pris plus de temps que...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Ressuscitez vos serveurs à distance : utilisez IPMI

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
51
Mois de parution
juin 2021
Domaines
Résumé

Pour le moment, le Code du travail permet à un administrateur de ne pas être enchaîné sur son lieu de travail. Néanmoins, il est utile de pouvoir intervenir rapidement sur les serveurs, même si ceux-ci ne répondent plus au réseau. IPMI est une des réponses à ce problème en fournissant un accès distant au matériel.

mod_md : quand Apache se met à parler couramment Let's Encrypt

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

L’autorité de certification (AC) Let’s Encrypt a ouvert son service au public le 12 avril 2016. La part du trafic web chiffré ne cessa alors d'augmenter pour représenter actuellement près de 90% du trafic total. Sur le plan technique, Let’s Encrypt a pu réaliser un tel exploit notamment grâce à ACME, son protocole normalisé par l’IETF d’obtention automatisée de certificats. De nombreux clients ACME en ligne de commandes ont été développé et ont répondu à beaucoup de cas d’usage. Plus récemment, une étape supplémentaire a été franchie avec l’intégration de l’obtention de certificats Let’s Encrypt directement au sein de composants d'infrastructures comme HAProxy, Traefik ou les serveurs web Caddy et Apache et son module mod_md. C’est de ce dernier dont nous allons parler ensemble aujourd’hui.

Les serveurs de redirection de mails légers

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les utilisateurs un peu avertis connaissent les serveurs de messagerie électronique Sendmail, Postfix ou Exim. Mais il existe des solutions plus simples et plus sécurisées : les serveurs de redirection de mails légers.

Netcat, l’histoire d’un couteau suisse pour le réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
123
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Lier le monde de l’administration système et celui du réseau n’est pas chose aisée, ni donné à tout le monde. De nombreux outils présents issus du monde de l’open source essaient désespérément d’y trouver une place. L’un d’entre eux a par ailleurs une longueur d’avance. Permettant de jouer avec la création de socket sur la couche transport du modèle OSI, Netcat rayonne dans le monde underground depuis déjà de nombreuses années. Rien de tel qu’une petite histoire pour parler de ce programme légendaire...