Permissions des applications Android : le laisser-aller des développeurs ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
176
Mois de parution
novembre 2014
Spécialités


Résumé
Nous installons tous de nombreuses applications sur nos smartphones et tablettes. Parfois, il s'agit d'applications que nous conserverons, parfois il ne s'agit que d'un test, d'une application qui sera rapidement effacée... Et, malgré l'affichage des permissions requises par ces applications, nous ne les regardons pratiquement plus. Erreur !

Je ne vous propose pas ce mois-ci un article à franchement parler technique, mais une réflexion sur le développement des applications Android et plus précisément, sur les permissions requises par les applications. Ne le niez pas, très peu d'entre nous continuent à regarder en détails la liste des permissions que demande chaque application que l'on installe. La plupart du temps, si l'éditeur est (re-)connu, nous lui faisons confiance. Si une application que nous utilisons quotidiennement nous demande une nouvelle permission lors d'une mise à jour, nous allons éventuellement tiquer un peu et puis nous autoriserons la mise à jour, seulement parce que nous avons nos habitudes avec cette application et que nous ne voulons pas en changer.

Je vous propose de voir ce que préconise Google en termes de gestion des permissions et d'analyser le cas d'une application bien connue (et que je n'utilise pas) : Facebook. Pour finir, nous réaliserons une petite expérience montrant...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Python : comment utiliser les context managers ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
250
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Vous les utilisez peut être sans le savoir, ou distraitement : les context managers sont mis en œuvre grâce à la syntaxe with ... as. Ils sont peu utilisés en tant que mécanisme à part entière, mais peuvent avoir un grand intérêt dans l’architecture d’un code. Cet article va vous les présenter et vous expliquer comment les utiliser.

Petite introduction à OpenShift

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
250
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Livrer rapidement les applications et accélérer le cycle de développement logiciel est l’un des objectifs principaux de tout développeur qui souhaite se focaliser sur le développement et la conception de son code, sans avoir à se soucier des infrastructures sous-jacentes. Dans cet article, nous évoquons la plateforme Redhat OpenShift Container Platform, et nous détaillons comment déployer rapidement des applications conteneurisées de façon simple, rapide et automatisée.

Hyperautomatisation d’un serveur d’intégration continue à l’aide d’Ansible et de Podman

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
115
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Dans cette ère de l’automatisation poussée et le déploiement d’applications sur des infrastructures Cloud, la valeur d’un système se juge de plus en plus sur sa capacité à être intégralement mis en place sans intervention humaine. Nous allons donc explorer dans cet article un tel cas d’étude, en proposant d’automatiser entièrement l’installation d’un serveur d’intégration continue (Jenkins) à l’aide d’Ansible et de Podman !