HTTaP : Un protocole de contrôle basé sur HTTP

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
173
Mois de parution
juillet 2014
Domaines


Résumé
Le précédent article a présenté un cahier des charges pour HTTaP (un protocole de contrôle basé sur HTTP) et les logiciels correspondants (clients et serveurs). Ici, nous prenons le temps de lire les standards pour définir les mécanismes nécessaires, assurer la compatibilité et choisir la meilleure approche technique. Avant de coder tête baissée, c'est maintenant inévitable : nous devons examiner les RFC.

Je ne connais personne qui lit les RFC pour le plaisir, mais contrairement à la notice d'un lecteur DVD, on peut parfois y apprendre des choses très intéressantes. Au final, elles nous permettent de nous simplifier la vie, de coder moins, donc de créer moins de bugs !

1. Protocole de lecture de l'état du circuit : GET

Le protocole HTTaP remplit essentiellement deux fonctions (en plus de lire des fichiers statiques) : interroger l'état du DUT (Device Under Test), et changer son état interne en passant par le TAP (Test Access Port). Ces deux fonctions sont naturellement remplies par les méthodes (ou commandes) HTTP les plus courantes : GET et PUT.

1.1 Cross-Site Scripting

Il faut d'abord rappeler que HTTaP est limité par les fonctionnalités permises par l'objet JavaScript XMLHttpRequest. Il impose des contraintes importantes, en particulier pour les URL qui accèdent à un port différent ou un autre serveur que la page originale. C'est très préoccupant, car plusieurs...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

À la découverte des namespaces mount et uts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Le namespace mount, premier d'une longue série de namespaces a été ajouté à Linux quelques années après chroot() pour offrir plus de possibilités et de sécurité dans l'isolation des systèmes de fichiers. Introduit peu après et indéniablement plus simple, le namespace uts permet d'instancier les noms de machine. Les conteneurs sont bien entendu les premiers clients de ces fonctionnalités.

Godot : comment créer un jeu d’aventure

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Dans cette série dont cet article est le premier, nous allons découvrir comment créer un jeu aussi complexe qu’un jeu d’aventure avec le moteur de jeu Godot. Nous verrons les différentes étapes, les obstacles et les différents outils mis à votre disposition.

C’est l’histoire d’un make…

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

L’outil make permet de fabriquer des fichiers selon des règles de production décrites dans une syntaxe très simple. Dans cet article, nous allons explorer les grands principes de l’écriture de ces règles et pour ceux qui ne sont pas encore familiers de cet outil, vous faire regretter d’avoir attendu si longtemps pour le connaître…

Un alter ego d’Eliza en Java faisant du calcul symbolique

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

ELIZA a été l’un des premiers programmes (chatbot) à avoir tenté de communiquer en langage naturel. Cet article est une tentative de démystification du comportement du programme. L’interprétation d’ELIZA présentée ici est une implémentation en français qui intègre la possibilité d’effectuer des calculs de dérivées en calcul symbolique.