WebSocket, le Web connecté

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
172
Mois de parution
juin 2014
Domaines


Résumé
Le protocole WebSocket vise à permettre d'établir un canal de communication bidirectionnel entre le client (navigateur) et le serveur et de la maintenir. Il est en cours de standardisation par le W3C, mais est déjà utilisable. Cet article présente un exemple d'implémentation utilisant le tout nouveau module asyncio de Python 3.4 et en créant un petit client JavaScript pur, dont l'objectif est de transmettre une quantité importante de données. En procédant ainsi, la page s'affiche rapidement et l'utilisateur ne se retrouve pas devant une page figée, mais devant une page déjà bien structurée qui se remplit au fur et à mesure.

Dans le monde du Web, la performance est un aspect extrêmement important. Les intégrateurs de site de e-commerce savent bien qu'une page doit arriver en 0,4 seconde au maximum et qu'au-delà, cela coûte 10 % d'audience par dixième de seconde supplémentaire.

Usuellement, lorsque le client demande une page, elle est construire par le serveur et envoyée ensuite au client qui n'a plus qu'à la lire, la déchiffrer et l'afficher. Or, dans le cas d'une page contenant beaucoup de données, la page prend du temps pour être créée côté serveur, prend du temps à être transférée et du temps à être affichée. Pendant tout ce temps, le navigateur donne l'impression d'être figé, alors qu'il est soit en attente, soit en train de travailler.

Toujours est-il que pour l'utilisateur, cette situation n'est pas idéale. Dans le cas d'un tableau de données, la solution classique consiste à utiliser la pagination et à faire des requêtes Ajax pour aller chercher les données d'une page...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Programmation avec le 6502 : vers des jeux plus évolués

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
37
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Nous savons à présent comment exploiter les capacités du 6502 et du PPU de la NES afin de faire des jeux, comme le Pac-Man présenté lors du dernier article. J'espère d'ailleurs que certains d'entre vous ont essayé, et sont parvenus à améliorer ce programme, disponible sur le GitHub du magazine. Aujourd'hui, nous allons voir que les cartouches de jeux elles-mêmes peuvent renfermer des trésors d'ingéniosité électronique, permettant d'augmenter les capacités de base de la console.

À la découverte des namespaces mount et uts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Le namespace mount, premier d'une longue série de namespaces a été ajouté à Linux quelques années après chroot() pour offrir plus de possibilités et de sécurité dans l'isolation des systèmes de fichiers. Introduit peu après et indéniablement plus simple, le namespace uts permet d'instancier les noms de machine. Les conteneurs sont bien entendu les premiers clients de ces fonctionnalités.

Godot : comment créer un jeu d’aventure

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Dans cette série dont cet article est le premier, nous allons découvrir comment créer un jeu aussi complexe qu’un jeu d’aventure avec le moteur de jeu Godot. Nous verrons les différentes étapes, les obstacles et les différents outils mis à votre disposition.

C’est l’histoire d’un make…

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

L’outil make permet de fabriquer des fichiers selon des règles de production décrites dans une syntaxe très simple. Dans cet article, nous allons explorer les grands principes de l’écriture de ces règles et pour ceux qui ne sont pas encore familiers de cet outil, vous faire regretter d’avoir attendu si longtemps pour le connaître…