GNU PRIVACY GUARD ou « maintenant on n'a plus le choix, il faut chiffrer ! »

GNU/Linux Magazine n° 168 | février 2014 | Denis Bodor
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

PRISM, StellarWind, Snowden, EvilOlive, XKeyscore, Turmoil, accord Lustre, LPM article 20... Voici autant de noms et de termes qui sont maintenant dans l'esprit de bon nombre de sysadmins/codeurs/utilisateurs et peut-être même de gens ordinaires. Tous ces termes gravitent autour d'une seule et même chose : l'existence avérée d'un système global et international de surveillance numérique et massive. À cela, à défaut d'avoir une solution à la fois politique et technique, il n'y a qu'une seule réponse à cette date : le chiffrement !

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article